Sciences

Déchets radioactifs : la sûreté des tombeaux nucléaires tient dans un sac à dos high-tech

VidéoClassé sous :laser , scanner 3D , tombeaux nucleaires

-

Que se cache-t-il dans cet étrange sac à dos porté par les inspecteurs de la sûreté nucléaire ? Un scanner laser 3D d'un nouveau genre. Il scrute tous les recoins des futurs tombeaux destinés aux pires déchets radioactifs, à la recherche des moindres failles.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Des chercheurs au Joint Research Centre d'Ispra en Italie ont développé un nouveau scanner laser 3D mobile, pour cartographier en temps réel le futur tombeau nucléaire d'Onkalo, en Finlande. Il génère un modèle 3D du site sur lequel il indique les différences constatées par rapport à un modèle de référence. Ce qui peut alerter sur d'éventuelles modifications clandestines effectuées sur le site : des tunnels qui ne devraient pas être là, par exemple.

Ce scanner, qui se porte comme un sac à dos, va servir aux inspecteurs de la Commission européenne et de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique). Il est capable d'acquérir des données très rapidement pendant que l'inspecteur se déplace. Jusque-là, les scanners existants nécessitaient au moins une minute pour acquérir les données. Certes très précis, cela signifie qu'ils doivent rester immobiles pendant toute la durée du scan.

Un scanner laser 3D pour cartographier un site sensible

Le nouveau scanner est testé sur le site d'Onkalo, « La caverne » en finnois, qui doit accueillir des combustibles d'uranium usés à partir des années 2020. Il restera en activité pendant une centaine d'années. Ce projet rappelle Bure, en France. Ils doivent tous deux répondre au problème persistant des déchets dangereux produits par les centrales nucléaires et prouver la faisabilité de leur enfouissement en couches géologiques profondes.

Faute de sol argileux comme à Bure, la Finlande a construit « La caverne » dans du granite. L'immense labyrinthe de tunnels court sur plusieurs kilomètres et sur plusieurs niveaux à environ 450 m de profondeur. Le scanner 3D développé par le Joint Research Centre contribuera à garantir la sûreté du site (prévenir les risques de prolifération nucléaire, etc.) en permettant des inspections plus rapides et plus efficaces. Il pourrait avoir également des applications dans des lieux moins lugubres, à savoir les sites historiques.

© Euronews

------------------------

Futuris est un programme d’Euronews, dédié aux sciences et technologies en Europe. À travers des reportages vidéo, Futuris suit les projets de recherche importants. Vous pouvez retrouver toutes ces vidéos dans la bibliothèque Futuris.