La pandémie mondiale de coronavirus qui sévit depuis un an est-elle la cause de l'augmentation des taux de mortalité ? © Salih, Adobe Stock
Sciences

Mathématique : comment analyser la hausse de la mortalité en 2020 ?

Question/RéponseClassé sous :Mathématiques , mortalité de la Covid-19 , cause de décès dans le monde

Hausse de la mortalité. Le sujet est devenu polémique et sort souvent de la rationalité scientifique, sans doute à cause de la peur qu'engendre la pandémie qui frappe le monde.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 5 chiffres fous du coronavirus  Taille du virus, somme dépensée pour les masques, nombre de mutations... Le SARS-CoV-2 cumule les records. 

Le sujet de la surmortalité se résume en deux questions.

Questions :

  • La mortalité a-t-elle augmenté en  2020 ?
  • Et si c'est le cas, quelle en est l'origine ?

La réponse à la première question est claire : les chiffres (de l'Insee) et les graphiques le montrent, les taux de mortalité ont augmenté en 2020. 

2010-2020, les courbes de ces dix dernières années : ensemble, femmes, hommes. © Hervé Lehning, tous droits réservés

Pour répondre à la seconde question : le coupable désigné semble la Covid-19, mais est-ce si sûr ? Après tout, les courbes étaient déjà légèrement ascendantes depuis 2014. Une autre cause possible tient à la pyramide des âges. Les baby-boomers arrivent en fin de vie...

Réponse :

Il faut différencier la mortalité selon les âges.

Une méthode pour faire la part des décès dus à la pyramide des âges est d'examiner les taux de mortalité selon les âges. On constate que la mortalité reste très faible et poursuit sa tendance décroissante dans toutes les tranches d'âge en dessous de 65 ans. Au-delà de 65 ans pour les femmes, elle reste comparable à celle de toutes les années précédentes, sauf 2019 dont la mortalité était particulièrement faible ; pour les hommes de plus de 75 ans, elle augmente très légèrement depuis 2019 tout en restant très proche de celle des années 2010 à 2016.

L'évolution vue par tranches d'âge. © Hervé Lehning, tous droits réservés

Pour conclure, laissons la parole au célèbre démographe Hervé Le Bras dans le journal Le Monde du 9 février 2021 : « La crainte engendrée par la Covid-19 semble en relation inverse de sa létalité [...] On en déduit souvent que l'espérance de vie va chuter dans une proportion analogue à celle de la hausse de la mortalité. Ce n'est pas le cas. En 2020, les 7,3 % de décès supplémentaires ont entraîné seulement une baisse de 0,55 an, soit six mois et demi. »

Qui a raison et qui a tort ? Ils ont en réalité tous raison, car l'interprétation des statistiques doit se faire à la lumière du contexte. Les chiffres bruts sont souvent trompeurs.

À noter : les calculs sous-jacents aux graphiques de cet article ont été faits à partir des chiffres de l'Insee.

En savoir plus sur Hervé Lehning

Normalien et agrégé de mathématiques, Hervé Lehning a enseigné sa discipline une bonne quarantaine d'années. Fou de cryptographie, membre de l'Association des réservistes du chiffre et de la sécurité de l'information, il a en particulier percé les secrets de la boîte à chiffrer d'Henri II. 

À découvrir également : L'univers des codes secrets de l'Antiquité à Internet paru en 2012 chez Ixelles.

Abonnez-vous à la lettre d'information Mathématiques amusantes : chaque semaine, Futura traite une question de mathématique pour le plaisir des 7 à 77 ans. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !