Sciences

Alessandro Volta

1745-02-18 - 1827-03-05

Physicien

Classé sous :Physique , Alessandro Volta , Volta

Découvertes

Inventeur de la pile électrique

Biographie

Alessandro Volta était un physicien italien, l'inventeur de la pile voltaïque. C'est en son honneur que le Congrès des électriciens a nommé l'unité de force électromotrice le volt.

Alessandro Volta est né le 18 février 1745 à Côme, une ville située sur le lac du même nom dans les Alpes italiennes du côté de Milan.

Alessandro n'a commencé à parler qu'à l'âge de quatre ans. Puis, deux ans plus tard, il commence à étudier dans une école jésuite, où ses parents croyants l'ont inscrit. En 1759, il décide d'étudier la physique, et à l'âge de dix-sept ans, il termine ses études universitaires.

Alessandro Volta : enseignant et chercheur

En 1774, Volta commence à enseigner la physique à l'école royale de Côme, où il restera jusqu'en 1779. Pendant cette période, il perfectionne l'électrophore, une machine utilisée pour générer de l'électricité statique.

Se consacrant à la recherche sur les phénomènes électriques, il a isolé le méthane et mis au point l'audiomètre. Toujours en 1779, il est nommé pour organiser le département de physique et enseigner à l'université de Pavie, en Italie, où il est resté vivre pendant 25 ans.

Alessandro Volta a utilisé l'électrophore pour découvrir un grand nombre des lois qui déterminent le fonctionnement du condensateur, aujourd'hui bien connu.

Le professeur Luigi Galvani

En 1791, Luigi Galvani, professeur de biologie et de physiologie à l'université de Bologne, faisait des expériences avec une grenouille morte, au nerf spinal de laquelle il attachait un fil de cuivre. Chaque fois que le fil et les pattes de l'animal touchaient un disque de fer, les pattes sans vie se contractaient.

Galvani publie ses observations. Il pensait que l'action était due à l'électricité produite dans l'animal lui-même. Volta a lu l'expérience et exprimé ses doutes.

L’invention de la pile voltaïque

En 1792, Volta commence ses recherches sur la base des notes de Galvani sur les mouvements de contraction de la grenouille morte. Il n'est pas convaincu qu'il s'agisse d'une "électricité animale".

Volta propose alors une explication plus plausible : l'électricité est produite par le contact entre deux métaux, le cuivre et le fer, dont les charges électriques avaient été activées par un déséquilibre entre leurs potentiels électriques. C'est-à-dire par une force électromotrice. 

En 1773, il développe une table de tension se référant aux métaux. Ses recherches aboutissent en 1800 à la création de la pile, qu'il construit en empilant des disques de cuivre et de zinc, séparés par du coton humidifié à l'acide sulfurique.

Le 20 mars 1800, il écrit une lettre à la Royal Society de Londres pour décrire ce que l'on appelle aujourd'hui la pile voltaïque.

Volta a ainsi fabriqué la première pile électrique, précurseur des batteries sèches utilisées aujourd'hui. Pour la première fois dans l'histoire de la science, une source continue d'électricité a été produite. Sa découverte a ouvert de nouvelles voies pour la recherche dans ce domaine.

Prix d’honneur

Alessandro Volta reçoit de nombreux honneurs pour ses travaux. Il est invité par Napoléon à démontrer ses recherches sur la génération de courant électrique à l'Institut de Paris.

Il reçoit également la médaille de la Légion d'honneur et est nommé sénateur du royaume de Lombardie. En 1810, il est même nommé comte de cette région. En 1815, l'empereur d'Autriche lui confie le poste de directeur de la faculté de philosophie de Padoue. Et c'est en 1819, à l'âge de 74 ans, qu'il retourne dans sa ville natale.

Alessandro Guiseppe Antonio Anastasio Volta est mort à Côme, en Italie, le 5 mars 1827.