Expert Sciences

Laure Fontana

1968 -

Archéologue Archéozoologue

Classé sous :Homme
Il n'est pas toujours aisé de transmettre les connaissances acquises ni de faire connaitre les différentes étapes de la recherche, quel que soit le domaine d'investigation. De plus, s'il est fondamental que l'avancée des recherches soit accessible à tous, il est également impératif que les connaissances nouvellement acquises suscitent le goût de l'investigation (qui nécessite passion et ténacité) chez les plus jeunes. Nul doute qu'un site tel que celui de Futura-sciences constitue un outil idéal pour informer et susciter des vocations, pas seulement pour les disciplines les plus médiatisées mais pour l'ensemble d'entre elles. Laure Fontana, chargée de recherches au CNRS
Laure Fontana, Archéologue Archéozoologue

Biographie

1 - De 1969 à 1992 en Région parisienne

Etudes secondaires en Région parisienne (Seine-et-Marne)

Etudes supérieures à l'Université de Paris I Panthéon-Sorbonne (1989-1998)

- Maîtrise d'Histoire de l'Art et Archéologie, option Archéologie du Proche-Orient

(Mémoire : La sédentarité au Natoufien)

- D.E.A. : Archéologie et Environnement, option Archéozoologie

(Mémoire : Etude de la faune du site byzantin de Déhès, Syrie)

2 - De 1992 à 1999 dans le Massif Central :

Chargée de cours à l'Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand (Licence d'Histoire de l'Art et Archéologie) : Initiation à la Préhistoire et Art pariétal paléolithique.

Thèse de Doctorat en Anthropologie, Ethnologie, Préhistoire, Université de Paris I obtenue en 1998. Equipe de rattachement durant la thèse : URA 1415 du CNRS (dir. F. Poplin). Sujet : Mobilité et subsistance au Magdalénien dans Languedoc occidental et le Roussillon (étude archéozoologique)

3 - Depuis 2000 à Aix-en-Provence

Chargée de Recherches 2è classe CNRS, section 31 (depuis octobre 1999)

Au sein de l'Unité Mixte de Recherche 6636 "Environnements, Sociétés et Economies préhistoriques" (dir. Robert Chenorkian) à Aix-en-Provence

Chercheur associé à l'UMR 7041 de Nanterre, équipe Archéologies environnementales (dir. J. Burnouf), depuis janvier 2001

4 - Activités d'enseignement depuis 2000

  • - Enseignement à l'Université de Provence, Aix-en-Provence (2000-2007)

Enseignement dans le cadre de l'option Archéozoologie du Master 1 d'Archéologie :
Anatomie comparée des grands mammifères (ostéologie descriptive)

Modalités d'acquisition et de traitement des gibiers (analyse de la représentation des parties du squelette)

Stratégies de chasse (âge et sexe des animaux et saisonnalité des chasses)

Les chasseurs-collecteurs du Paléolithique supérieur au Mésolithique

  • - Enseignement à l'Université de Paris X, Nanterre (2002-2007)

Enseignement dans le cadre de l'option Archéozoologie du DEA puis Master 2 « Archéologie et Environnement » Paris I-Paris X-MNHN (2002-2005). Cours dispensés :
"Anatomie comparée des grands mammifères (ostéologie descriptive)" et "Les Cervidés".

Séminaire de Technologie osseuse du Master 1 et 2 d'Archéologie (2004-2007) : « Archéozoologie et technologie des matières dures animales : quelle intégration ? »

  • - Encadrements (2000-2007) de mémoires universitaires relatifs à l'étude de collections fauniques paléolithiques et néolithiques (Université de Provence et de Paris I)

5 - Direction-coordination de programmes de recherche

Obtention de deux programmes nationaux en 2001 :
- Programme du Ministère de la Recherche Action Concertée Incitative Jeunes chercheurs, 2001-2004
- Programme du Ministère de la Culture, Appel à Projet Nouveau, 2001-2003.
Ces deux programmes de recherche ont concerné l'étude des "Sociétés et environnements au Paléolithique supérieur dans le Nord du Massif Central" dont l'objectif était de caractériser les sociétés qui, au Paléolithique supérieur, ont traversé et ont occupé cette région ainsi que les environnements naturels dans lesquels elles ont évolué pendant 20 000 ans. Les quatre axes de cette recherche (identification des complexes chrono-culturels et leur répartition géographique, évaluation des stratégies d'acquisition du gibier et des matières premières siliceuses, identification des différents types d'occupation, caractérisation des paléoenvironnements) ont été développés parallèlement et les résultats principaux sont issus de la fouille d'un site actuellement en cours de publication.

Obtention d'un Aide à Préparation à Publication (Ministère de la Culture) pour le site des Petits Guinards fouillé en 2003. Equipe interdisciplinaire qui achève l'analyse des données.

6 - Activités de terrain depuis 2001

Responsable d'opérations de terrain dans le Nord du Massif Central entre 2001 et 2003, dans le cadre d'un programme de recherche interdisciplinaire (ACI Jeunes Chercheurs) : « Sociétés et Environnements au Paléolithique supérieur dans le Nord du Massif central »

- Campagnes de prospection pédestre en parcelles cultivées (2002-2003),

- Campagne du sondage archéologique du site Les Petits Guinards à Creuzier le Vieux (Allier) en 2002.
- Fouille du même site en 2003

Campagnes de fouille du site gravettien et épigravettien de Poiana Ciresului dans le nord-est de la Roumanie (depuis 2006), dirigées par M. Carciumaru & M. Anghelinu.

Participation aux fouilles dans le cadre d'un programme de recherche sur le Paléolithique supérieur de la vallée de la Bistrista.

7 - Organisation colloques

Symposium C 61 Congrès de l'UISPP, septembre 2006 Lisbonne :

Laure Fontana et François-Xavier Chauvière « Exploitation du monde animal par les sociétés de chasseurs-cueilleurs préhistoriques : environnements, subsistance et comportements techniques. »

Le thème de ce symposium concernait l'approche intégrée de l'étude de l'exploitation du mon de animal, les études archéozoologiques et les études des industries en matière dures animales ne pouvant se concevoir hors du cadre d'une analyse globale et intégrée et sans une optique résolument économique. Il a proposé aux intervenants d'exposer leur mise en relation des chaînes opératoires (d'acquisition, de transformation et de consommation/utilisation) des différents produits d'origine animale, sur les sites étudiés. Les communications ont effectivement permis de préciser certains aspects méthodologiques et de présenter des résultats obtenus selon cette nouvelle approche. Il sera publié au début de l'année 2008.

8 - Travaux bibliographiques 1995-2006

-- Fontana L. (1998): Subsistance et territoire au Magdalénien supérieur dans les Pyrénées : l'apport des données archéozoologiques de la grotte de Belvis (Aude), Préhistoire du Sud-Ouest t. 5 n. 2

-- Fontana L. (1999): Mobilité et subsistance au Magdalénien dans le Bassin de l'Aude, Bulletin de la Société Préhistorique Française t. 96 n. 2.

-- Fontana L. (2000): La chasse au Renne au Paléolithique supérieur dans le Sud-Ouest de la France : nouvelles hypothèses de travail, Paléo 12.

-- Fontana, L. (2001) : Etude archéozoologique des collections du Fourneau du Diable (Bourdeilles, Dordogne) : un exemple du potentiel des faunes paléolithiques issues de fouilles anciennes, Paléo 13

-- Fontana, L. (2003): le Renne, l'Aurochs et les Volcans: Hommes, gibiers et reconquête forestière en Limagne entre 12 300 BP et 7500 BP, Paléo 15

-- Fontana, L. (2003): Characterization and exploitation of the Arctic Hare (Lepus timidus) during the Magdalenian : surprising data from Gazel Cave (Aude, France) ? In S. Costamagno et V. Laroulandie (éd.): Mode de vie au Magdalénien : Apports de l'archéozoologie, session 6 Paléolithique supérieur. Actes du XIVè Congrès UISPP, Université de Liège (2001), BAR Int. Ser. 1144 (Archaeopress)


-- Bridault A. et Fontana L. (2003): Enregistrement des variations environnementales par les faunes chassées, dans les zones de moyenne montagne d'Europe occidentale, du tardiglaciaire au début de l'holocène. In M. Patou-Mathis et H. Bocherens (éd.) : Le rôle de l'environnement dans les comportements alimentaires des chasseurs-cueilleurs, session 3 Paléoécologie. Actes du XIVè Congrès UISPP, Université de Liège (2001), BAR Int. Ser. 1105 (Archaeopress)

-- Fontana L., Lang L. Chauvière F.-X., Jeannet M., Mourer-Chauviré C., Magoga Lionel (2003): Nouveau sondage sur le site paléolithique des Petits Guinards à Creuzier-le-Vieux (Allier, France): des données inattendues, Bulletin de la Société Préhistorique Française t. 100 n. 3

-- Fontana L. (2004): Le statut du Lièvre variable (Lepus timidus) en Europe occidentale au Magdalénien : premier bilan et perspectives. In J.-Ph. Brugal et J. Desse (dir.): Petits animaux et sociétés humaines. Du complément alimentaire aux ressources utilitaires. Actes des XXIVè rencontres internationales d'archéologie et d'histoire d'Antibes (2003), Antibes, APDCA

-- Fontana L. (2005): Territoires, mobilité et échanges au Magdalénien dans l'Aude et le Massif Central (France) : approche comparative, modélisation et perspectives. In J. Jaubert et M. Barbaza (dir.): Territoires, déplacements, mobilité, échanges. Actes du 126è Congrès CTHS, Toulouse (2001)

-- Chauvière F.-X., Fontana L., Lang L. avec la collaboration de G. Bonani et I. Hajdas (2006): Une préhampe magdalénienne en bois de renne aux Petits Guinards (Allier, France), CR Palévol. 5

-- Chauvière, F.-X. et Fontana L. (sous presse 2007): Exploitation du monde animal du Châtelperronien au Mésolithique dans le Massif Central : études anciennes, approches récentes. In J.-P. Raynal (Ed) : Un siècle de Préhistoire et de Protohistoire dans le Massif Central. Actes du Colloque SPF, Le Puy-en-Velay (2004)

-- Fontana L. et Bridault A. (sous presse): Cent ans d'étude des vestiges fauniques dans les publications de la SPF. In : Congrès du Centenaire de la SPF, Avignon (2004)

-- Fontana, L. (sous presse) : Les faunes chassées dans le Massif Central entre 40 000 et 7 500 BP : premier bilan et enjeux des recherches récentes. In J.-P. Raynal (éd): Un siècle de Préhistoire et de Protohistoire dans le Massif Central. Actes du Colloque SPF, Le Puy-en-Velay (2004)

Métier

Ce n'est que très tard, durant mes études d'Histoire à l'Université de Paris I, que j'ai décidé d'étudier la Préhistoire, et plus tard encore, en Maitrise d'Archéologie, que j'ai découvert la discipline qui m'intéressait vraiment, l'archéozoologie. Ce sont les cours d'initiation qui m'ont fait découvrir le potentiel des restes osseux issus d'animaux chassés et/ou élevés par l'Homme et conservés dans les sites archéologiques. J'ai choisi de travailler sur l'économie alimentaire des sociétés nomades de chasseurs-cueilleurs du Paléolithique supérieur d'Europe (30 000 - 10 000 av. JC) et lors de mon travail de thèse, j'ai rapidement découvert quelles étaient les questions qui m'intéressaient le plus et les thèmes de recherche que je souhaitais développer par la suite.

 Le métier d'archéozoologue : un archéologue d'abord, un spécialiste ensuite.

L'étude des restes osseux (os, bois de cervidés, chevilles osseuses de Bovidés, dents) d'un site archéologique anciennement ou récemment fouillé occupe une grande partie de mon temps et c'est la base du travail d'archéozoologue : identifier les espèces représentées par les restes découverts dans les sites ainsi que les parties anatomiques, comptabiliser. Tenter d'obtenir d'autres informations telles que l'âge, le sexe et les saisons de chasse ou d'abattage des animaux, les traces de découpe est également fondamental pour aborder les questions principales. C'est la seconde phase du travail de l'archéozoologue qui doit analyser l'ensemble des données pour répondre aux questions fondamentales : quels animaux formaient la base de l'économie alimentaire, pour quels objectifs étaient-ils chassés/élevés (produits alimentaires et matière première) et quelles étaient en conséquence les stratégies de chasse choisies et les pratiques d'élevage. Puis, l'archéozoologue que je suis essaie ensuite d'intégrer ses résultats aux résultats relatifs à l'exploitation des autres ressources afin d'appréhender les questions plus générales relatives à l'économie des sociétés, à leur types d'habitat et à leur mobilité (pour les sociétés nomades). Par exemple, je travaille systématiquement avec le chercheur qui étudie les objets façonnés en os et en bois de cervidés (sagaies, aiguilles, poinçons, perles) et leurs techniques de fabrication car la matière première utilisée (os, dents) provient en partie des mêmes animaux qui ont été consommés et dont j'étudie les restes. Enfin, m'intéressant à la question de l'exploitation saisonnière des ressources par les groupes nomades d'une région, je cherche à acquérir des données dans certains secteurs particuliers qui n'en n'ont pas encore livré : je suis donc à la recherche de sites que je fouille après les avoir découverts, et dont les différents vestiges sont étudiés par les membres d'une équipe interdisciplinaire.

 Mes thèmes de recherche et mes secteurs d'investigation

Je m'intéresse plus particulièrement aux stratégies de chasse des sociétés de chasseurs-cueilleurs nomades du Paléolithique supérieur et notamment à l'exploitation des deux gibiers qu'étaient le Renne et le Lièvre variable. J'essaie de savoir si l'acquisition de ces deux gibiers était saisonnière ou bien si c'est l'obtention de certains produits (bois de Renne, fourrure du Lièvre) qui l'était, à la différence de la viande, récupérée et consommée toute l'année (pour tous les grands herbivores). Je cherche également à comprendre comment l'exploitation des ressources animales, Renne et Cheval principalement était organisée à l'échelle d'une année (cycle annuel) et à l'intérieur de l'espace exploité par ces groupes nomades : certains secteurs (par exemple montagneux) étaient-ils exploités uniquement à certaines saisons ? Les deux grands herbivores principaux étaient-ils chassés tout au long de l'année sur la totalité de territoire fréquenté ou bien l'étaient-ils à des périodes de l'année distinctes et/ou dans certains secteurs particuliers ? Enfin, dans quelle mesure la mobilité des hommes était-elle en relation avec cette exploitation du monde animal (ne pas oublier la collecte de bois de Renne, fondamentale) ? L'étude de sites localisés dans le sud-ouest de la France (des Pyrénées à la Charente) et dans le Massif central me permet de mener des études à l'échelle microrégionale et de tenter de répondre à ces questions. L'opportunité d'étudier d'autres sociétés ayant vécu dans d'autres contextes géographiques me permet également à présent de travailler dans le nord-est de la Roumanie.