Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kezako : peut-on vraiment faire confiance à nos yeux ? L’œil humain peut différencier près de huit millions de nuances de couleurs. Pourtant, cet organe si avancé ne donne que peu d’informations à notre cortex pour créer une image. Alors que se passe-t-il exactement lorsque nous voyons ? Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent, avec le programme Kézako, le fonctionnement de ce surprenant organe.

La presbytie n'est pas une maladie. C'est l'évolution naturelle des yeux liée à l'âge. À partir de 40-45 ans, il se produit un vieillissement naturel du mécanisme de la vision chez toutes les personnes. La presbytie correspond en particulier à une perte de la capacité de l'œil à faire une mise au point sur un objet ou un texte de près.

C'est ce qui s'appelle le pouvoir accommodatif. Les premiers signes de la presbytie sont la difficulté à lire les petits caractères, le besoin d'éloigner le texte pour le lire, ou le besoin de rapprocher une lampe pour déchiffrer le texte afin de mieux percevoir les contrastes. Chez les sujets myopes, la presbytie compense la myopie. Il leur suffit d'enlever leurs lunettes correctrices pour voir correctement de près.

À l'inverse, les personnes myopes voient bien de près. © Microgen, Adobe Stock
À l'inverse, les personnes myopes voient bien de près. © Microgen, Adobe Stock 

Comment traiter la presbytie ? 

Les lunettes sont nécessaires pour prendre en charge la presbytie. Chez les personnes ayant déjà un problème de vue comme la myopie, l'hypermétropie ou l'astigmatisme, des verres progressifs peuvent être prescrits. Le haut du verre est réglé pour la vision de loin tandis que le bas du verre est destiné à la vision de près. Entre les deux zones se situent des paliers. Certaines personnes ne tolèrent pas les verres progressifs et conservent alors deux paires de lunettes. 

Il est possible d'opérer la presbytie par chirurgie réfractive au laser. Dans ce cas, le patient pourra alors se passer totalement de lunettes. Cette intervention ne nécessite pas d'hospitalisation. Il existe de nombreuses techniques différentes dépendant de l'absence ou du type de problème de vue avant la presbytie.