Ce tabac OGM élimine le risque de dépendance

Classé sous :OGM , tabac génétiquement modifié , dépendance à la nicotine

Des chercheurs de l'université de Dortmund ont mis au point une variété de tabac génétiquement modifié par la technique CRISPR-Cas9 contenant un taux de nicotine d'à peine 0,04 mg par gramme de feuilles séchées, contre 16 mg pour les variétés classiques. Le taux le plus faible obtenu jusqu'ici (par des techniques de croisement classiques) était encore de 0,4 mg, une teneur suffisante pour provoquer l’addiction. Le taux « quasiment indétectable » de 0,04 mg serait lui sans risque de dépendance, assurent les chercheurs dont les travaux ont été publiés le 17 juin dans la revue Plant Biotechnology Journal.

Un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) paru en 2015 préconisait d'ailleurs la vente de cigarettes à teneur réduite en nicotine afin d'aider les fumeurs à réduire leur dépendance. Selon la FDA, qui régule les produits de santé aux États-Unis, les cigarettes sans nicotine permettraient à 5 millions de personnes supplémentaires par an d'arrêter de fumer. Cette approche se distingue des « light », qui sont fabriquées à partir de tabac normal mais où on a rajouté des « trous » dans le filtre pour diluer la fumée. Ces dernières incitent en réalité les fumeurs à plus « tirer » sur la cigarette pour avoir leur dose de nicotine.

Rappelons cependant que même sans nicotine, la cigarette reste dangereuse pour la santé, car elle contient quantité d'autres substances chimiques nocives comme le goudron, les métaux lourds ou les agents de saveur.

Du tabac sans nicotine pourrait réduire la dépendance. © stanze, Flickr