Planète

Philippe Sainte-Laudy

Photographe professionnel

Classé sous :Planète , photographe , Nature
J’ai la chance extraordinaire de pouvoir vivre de ma passion et j’en apprécie chaque moment ! Je ne suis en compétition avec personne et je cours ma propre course. Je ne veux pas jouer le jeu d’être meilleur que quiconque et vise simplement à m’améliorer pour être mieux que je l’étais avant. C’est moi, je suis libre et très honoré aujourd’hui d’avoir une carte blanche sur « Futura-Sciences » qui reste pour moi une référence !
Philippe Sainte-Laudy, Photographe professionnel

Biographie

Mon nom est Philippe Sainte-Laudy. Je vis et travaille à Strasbourg.

Fils et petit-fils de commerçant photographe, je suis tombé très jeune dans la marmite. J'ai collaboré avec BRONCOLOR et SINAR durant une dizaine d'années comme ingénieur commercial. 

Je suis photographe professionnel depuis 2010. J'ai une entreprise qui gère les ventes de mes photographies dans 120 pays dans le monde. Mes images sont présentées sur les principaux sites de décoration d'intérieur aux États-Unis et également dans les agences de presse et de publicité. 

Mon objectif dans le monde de la photographie est de rechercher l'originalité et de transformer mes images en une forme d'art. Sublimer la nature est mon but principal.

Pour moi, la photographie est un moyen d'expression artistique. À aucun moment je ne cherche à retranscrire la réalité dans mes images. Dans la photographie, je cherche des scènes de solitude contemplative qui racontent des histoires esthétiques.

Le lac Sørvágsvatn, un paysage de folie, aux Îles Féroé. © Philippe Sainte-Laudy, tous droits réservés.

A découvrir : 

Rendez-lui visite vous serez émerveillé par des ambiances d'exception, de la qualité technique, une grande poésie, des tutos pour apprendre des techniques.

En savoir encore plus sur Philippe Sainte-Laudy

La beauté nous entoure à tout moment, mais il y a de brefs instants où une combinaison d'éléments se présente de manière vraiment spectaculaire. C'est là qu'il faut avoir son boîtier à portée de main et capturer l'instant.

Pour être au bon endroit au bon moment, il est nécessaire de comprendre les interactions complexes entre la lumière, la météo, le paysage, les plantes et les animaux. J'aime travailler dans des conditions parfois difficiles mais qui me permettent de sortir des images qui ont une âme... La photographie est pour moi un formidable moyen d'expression et de partage.

Il est important d'avoir un profond respect pour cette planète et ses habitants. J'espère que la photographie pourra rapprocher les gens de la nature et les encourager à la préserver pour les générations futures.

Métier

C’est quoi le métier de Photographe de paysages aujourd’hui ?

Ces dernières années, le métier de photographe de paysages s'est considérablement démocratisé, structuré et professionnalisé. Nous avons des outils de plus en plus performants. Aussi bien pour la prise de vue que pour le traitement des images. Notre environnement a vu naître de nouveaux métiers et certaines de nos photos font plusieurs fois le tour du monde sur les réseaux sociaux.

De nouvelles opportunités professionnelles ont vu le jour. Je pense notamment aux workshops photos à thématiques très variées couvrant aussi bien les aurores boréales en Scandinavie, que les orages dans le sud de la France et les volcans en Indonésie...

En pleine croissance aussi, la conception de tutoriels vidéo sur l'apprentissage des logiciels photo ou sur les techniques de prise de vue. Sans oublier les nouvelles images en provenance des drones qui nous permettent de découvrir la nature sous de nouveaux angles.

Ce sont de bonnes nouvelles car toutes ces nouveautés permettent à de plus en plus de personnes de vivre de l'image. Ou devrais-je dire « survivre » ? Car ne nous voilons pas la face, la concurrence est rude sur ce marché mondial et presque à saturation dans certains secteurs.

La photographie de paysages est une activité à part entière. Choisir la destination, utiliser Google Earth pour découvrir les spots et construire son voyage c'est déjà commencer l'aventure.

Durant ces dernières années, j'ai pris l'habitude de rester au moins 2 ou 3 jours au même endroit. Quand j'ai commencé à voyager c'était plutôt dans l'esprit marathon... En voir le plus possible en un minimum de temps. Je me suis vite aperçu que ce n'est pas forcément la meilleure méthode. Aujourd'hui j'aime prendre mon temps, découvrir de nouveaux endroits et surtout pouvoir revenir sur les spots le matin, le soir ou le lendemain pour capter les meilleures lumières.

Un autre avantage de passer plusieurs jours au même endroit est que la météo par définition changeante peut permettre de capturer des ambiances différentes du même lieu. Dans la mesure du possible je privilégie les levers et les couchers de soleil. Un conseil, arriver tôt le matin et rester tard sur le spot peut vous aider à faire des photos différentes... C'est parfois de longues minutes après un coucher de soleil que des rayons apparaissent... être là avant le lever du jour vous permettra de saisir des ambiances brumeuses ou onirique qui ne dureront que quelques minutes.

Il faut prendre son temps, être patient et savoir que l'on peut rentrer bredouille. Pour m'aider à prendre le temps je travaille très souvent avec un trépied. Il m'aide à composer mon image, à faire des poses longues et à travailler à des vitesses lentes pour bénéficier d'un maximum de profondeur de champs dans les paysages. Une notion importante dans la composition, comme trouver un premier plan intéressant pour donner de la profondeur à l'image.

Jouer avec les textures, les lignes de fuite, les couleurs ou la lumière vont donner une vision personnelle de la scène. La photographie est une construction mentale avant d'être une réalité.

On dit souvent qu'il faut parfaitement maîtriser les règles de base de la photographie pour mieux s'en détacher le moment venu. Je ne peux que confirmer cet adage ! De même que le matériel ne fait pas tout, vous aurez tout de même besoin pour la photographie de paysage

  • d'un grand-angle
  • d'un trépied
  • d'un téléobjectif pour sortir un détail
  • Pourquoi pas un objectif macro
  • Un sac à dos costaud
  • Quelques filtres (ND et dégradé neutre)
  • Et enfin une bonne paire de mollets ;)

Un dernier conseil, restez prudent. Ne prenez pas de risques inutiles pour faire une photo. J'essaye personnellement de toujours rentrer avec l'ensemble de mes membres attachés ! J'ai un mauvais souvenir dans les Alpes Suisses avec une cheville bien abîmée pour approcher une cascade. Il m'arrive d'y penser quand je suis sur le terrain et ça m'a déjà aidé en particulier sur des terrains difficiles comme en Islande ou en Norvège...

Pour terminer, il faut que je parle du post-traitement. Je sais que certains sont contre les retouches et préfèrent utiliser les images brutes pour refléter le plus possible la réalité... Ce n'est pas mon cas.

Je travaille toujours en format RAW et je développe toutes mes photos à l'aide de Photoshop. Les réglages de bases commencent ici, mais je vais toujours plus loin pour apporter à mes images une touche personnelle, une sorte de sublimation. C'est aussi pour moi, un moment créatif commencé à la prise de vue et qui se poursuit naturellement en post-production.

Une bonne maîtrise des principaux logiciels photo est donc importante et fait partie intégrante du travail de photographe. Demain, voire même déjà aujourd'hui, l'intelligence artificielle s'immisce dans nos boîtiers et dans nos logiciels...  De nouvelles perspectives vont s'offrir à nous... À suivre ;)

Découvrir les photos de Philippe Sainte-Laudy ici.