Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] N’écrasez plus les fourmis… elles plantent des fleurs sauvages ! Saviez-vous que les fourmis étaient essentielles au bon fonctionnement de l'écosystème ? Découvrez leur talent de jardinière en vidéo !

Souvent confondue avec le perce-neige, la nivéole de printemps, aussi appelée Leucojum, pointe le bout de son nez du mois de février à avril. Que ce soit dans un pot, un massif ou un sous-bois, les tapis de Nivéole apportent de la lumière dans le jardin et sur le balcon.

Appellations

Il existe trois types de nivéole, toutes faisant partie de la famille des Amaryllidacées (Amaryllidaceae) :

  • nivéole de printemps (Leucojum vernum) : floraison de février à mars, clochettes blanches avec des taches vertes ;
  • nivéole d’été (Leucojum aestivum) : floraison en avril, clochettes blanches ;
  • nivéole d’automne (Leucojum automnale ou Acis automnale) : floraison du mois d’août à octobre, clochettes blanches sur des tiges pourprées.

Description botanique de la nivéole

Cette plante bulbeuse vivace produit des petites feuilles vertes linéaires et quelques tiges munies de grappes de clochettes retombantes de couleur blanche. Au printemps, les nivéoles deviennent de véritables stars des tapis de fleurs. Une fois défleuries, les fleurs laissent place à des grosses graines qui disparaissent avec le feuillage fané en été. Ensuite, vient une période de repos jusqu’au mois de février. Au fur et à mesure des années, les bulbes de nivéole se naturalisent en produisant des bulbilles qu’il est possible de prélever, courant juillet, pour replanter dans d’autres endroits du jardin.

Sous-bois de nivéoles. © karelpesorna, Adobe Stock
Sous-bois de nivéoles. © karelpesorna, Adobe Stock

Origines de la nivéole

Les Nivéoles sont originaire de prairies humides du bassin méditerranéen.

Le saviez-vous ?

La nivéole est souvent confondue avec le perce-neige. Quand la première a des taches vertes sur les pétales, le second a des fleurs complètement blanches.

Exigences culturales de la nivéole

Ces petits bulbes se plantent en automne, de septembre à novembre, sur un emplacement mi-ombragé dans le sud de la France et au soleil, partout ailleurs. Ils apprécieront un sol frais et bien drainé. Le drainage consiste à déposer une couche de sable, graviers ou cailloux dans le fond des trous de plantation. Disposez-les à 5 cm de profondeur et laissez environ 15 cm entre chaque bulbe. N’hésitez pas à les planter par groupe de 10, 20 ou 30 et à échelonner les plantations pour en profiter plus longtemps. Très rustiques jusqu’à -25 °C, ils peuvent rester en terre d’une année sur l’autre. Une fois la floraison terminée, laissez faner le feuillage complètement. Cette étape permet aux bulbes de renouveler leurs réserves. Surveillez les limaces et escargots qui sont friands des jeunes pousses. Si vous constatez quelques dégâts, posez un piège.

Utilisation de la nivéole

Plantez les Nivéoles par dizaine afin de composer des zones fleuries. Créez des tapis en installant des dizaines de bulbes dans une pelouse ou bien fleurissez un sous-bois. Associez-les à des crocus pour la touche de violet et à des eranthis pour la touche de jaune. Créez des paniers fleuris ou des jardinières pour embellir le bord du balcon. Dans des massifs de printemps, mélangez des nivéoles avec des narcisses aux couleurs et formes variées ainsi que des hellébores aux fleurs pourpres. Pour les nivéoles d’automne, plantez-les dans un jardin sec ou une rocaille avec des petits sedums au pied.