Grâce à des calculs numériques, l’ingénieur détermine l’état d’usure et de fatigue d’une pièce d’aéronef et cherche les solutions pour améliorer sa durée de vie. © Gorodenkoff, Fotolia.

Sciences

Ingénieur calcul en industrie aéronautique

MétierClassé sous :ingénierie , ingénieur aéronautique

Vous aimez les chiffres, les casse-têtes et les innovations technologiques ? Ne cherchez plus, devenez ingénieur calcul ! Modélisation en 3D, analyse de contraintes sur des matériaux et recherche de solutions font partie, entre autres, de vos missions. Découvrez vite ce métier qui allie créativité, rigueur et ingéniosité.
 

L'ingénieur calcul en industrie aéronautique réalise des études concernant la conception de pièces ou d'assemblages industriels. Il doit analyser leur comportement en prenant en compte différentes contraintes telles que l'usure, la fatigue, le poids, la pression, le frottement, les chocs thermiques, la flexion en fonction du matériau utilisé. Pour cela, il s'aide de logiciels informatiques spécialisés lui permettant de modéliser une pièce précise et de calculer toutes les caractéristiques de la pièce en question et de prévenir ainsi les risques.

L'ingénieur calcul intervient donc en amont de la production industrielle, et a un rôle primordial dans la qualité, la résistance et la sécurité des pièces qu'il analyse. L'ingénieur calcul travaille souvent en collaboration avec les concepteurs, le service production et le service R&D. Il valide des plans techniques, contrôle et rédige la documentation technique et cherche sans cesse des solution nouvelles.

Les principales qualités à avoir

L'ingénieur calcul doit être polyvalent et posséder diverses compétences et qualités :

  • analyser les demandes clients (internes ou externes) ;
  • savoir utiliser les logiciels de calcul et de modélisation 3D ;
  • analyser et simuler les caractéristiques d'une pièce selon des contraintes ;
  • trouver des solutions d'amélioration de la pièce ;
  • assurer la certification de mise en conformité ;
  • être créatif, rigoureux et responsable ;
  • aimer le travail en équipe ;
  • être consciencieux et avoir le souci du détail ;
  • maîtriser l'anglais technique.
Partant d’un cahier des charges, l’ingénieur calculs modélise une pièce d’aéronefs et applique des contraintes pour en étudier sa résistance. © Gorodenkoff, Fotolia

Les conditions de travail

L'ingénieur calcul travaille soit directement dans une grande entreprise, soit pour des SSII ou bien pour des sociétés qui développent des logiciels.
Il travaille souvent en collaboration avec le projeteur et ses horaires peuvent varier selon les coûts et les délais du projet sur lequel il intervient.

Comment devenir ingénieur calcul en industrie aéronautique ?

Un diplôme d'ingénieur bac + 5 est nécessaire pour exercer ce métier :

  • école d'ingénieurs ;
  • master professionnel spécialisé (modélisation numérique, mathématiques, mécanique option structure ou conception...).

Le salaire d’un ingénieur calcul

Le salaire d'un ingénieur calcul débutant se situe entre 2400 et 2800 euros bruts par mois, selon son profil. Avec de l'expérience, son salaire peut s'afficher entre 3800 et 4000 euros bruts mensuels.

Les perspectives d’évolution de l’ingénieur calcul

Après plusieurs années d'expérience, l'ingénieur calcul peut prétendre à des postes de Responsable bureau d'études, Responsable technique, Responsable R&D.

Entreprises qui emploient des ingénieurs calcul

  • Safran ;
  • Segula Technologies ;
  • G-Sys Ingénierie ;
  • Sogeti High Tech ;
  • Zodiac Aerospace.
     

Pour faire simple maman, j'utilise des logiciels informatiques spécialisés afin de modéliser une pièce et de déterminer son niveau d'usure et de fatigue en fonction de contraintes bien spécifiques. Selon le matériau utilisé et ses contraintes environnementales, je vais déterminer à partir de combien d'années d'utilisation, une pièce devra être changée sans risque pour les utilisateurs finaux, ou bien proposer des solutions pour prolonger sa durée de vie. Mon travail est extrêmement important puisque j'interviens avant la production industrielle et je dois permettre d'éviter des situations à risque. Pas le droit à l'erreur donc !