Un matériau aussi adhérent que des pattes de gecko

Classé sous :matériau , gecko , adhérence du gecko

La Patafix et les ventouses viennent peut-être d'être détrônées. Des chercheurs du Georgia Institute of Technology ont dévoilé, dans une étude de la revue ACS Applied Materials & Interfaces, une méthode de fabrication de polymère « d'adhérence gecko ». Il s'agit de matériaux inspirés des pattes des geckos, dont l'adhérence exceptionnelle leur permet de grimper aux murs. S'il est déjà possible de les produire, la fabrication se faisait jusqu'à présent par moulage. Une méthode coûteuse, longue, et délicate. Désormais, cela pourrait changer, sonnant peut-être le début d'une production de masse !

Le pouvoir d'adhésion dit « par cisaillement » des pattes de gecko provient de protubérances de quelques centaines de microns, assimilées à des murs courts et souples. Ainsi que de fibrilles de dizaines de microns, capables d'établir un contact si étroit avec les surfaces que les attractions faibles entre les atomes s'additionnent et créent une forte adhérence globale.

La méthode nouvellement mise au point permet de reproduire ces murs en versant des ingrédients sur une surface lisse. Des rangées de lames de rasoir sont ensuite plongées dans le polymère partiellement durci, puis enlevées en étirant les murs, ce qui laisse des empreintes à l'échelle du micron. Avec le procédé par moulage, « il y a des problèmes pour faire sortir le matériau inspiré du gecko du gabarit, ce qui peut perturber la qualité de la surface de fixation », détaille Michael Varenberg, coauteur de l'étude. Un problème résolu grâce à leur méthode.

Toutefois, « il existe de nombreux paramètres à contrôler : la viscosité et la température du liquide, le moment, la vitesse, et la distance de retrait des lames » précise l'ingénieur. Des détails que les auteurs ont pu régler en un an de recherches.

© SciTech Daily, YouTube

Les polymères d'adhérence gecko, positionnés sur une pince, accrochent des surfaces lisses et planes autant que des surfaces courbées. © Georgia Institute of Technology
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Un robot inspiré par la chute des geckos  Des chutes de lézards et de geckos retombant toujours sur leurs pattes ont été analysées, modélisées et reproduites avec un robot.