Tech

La voiture volante AeroMobil bientôt disponible à la vente

VidéoClassé sous :voiture , voiture du futur , Voiture volante

Par Marc Zaffagni, Futura

La société slovaque AeroMobil profitera du salon Top Marques à Monaco la semaine prochaine pour exposer la première version commerciale de sa voiture volante. Elle ne sera d'ailleurs pas la seule.

Deux ans et demi après avoir dévoilé un prototype plutôt séduisant, AeroMobil s'apprête à présenter la version finale de sa voiture volante qui sera commercialisée dans le courant de l'année. Elle sera exposée à partir de la semaine prochaine à Monaco à l'occasion du salon Top Marques (23-23 avril).

L'AeroMobil n'est pas un Adav (aéronef à décollage et atterrissage verticaux), mais bien un avion dont les ailes se replient à l'horizontale le long de la carrosserie pour passer en mode automobile. Selon les informations livrées par l'entreprise slovaque éponyme, l'engin biplace pourra voler à 200 km/h en vitesse de pointe et atteindre les 160 km/h sur route. Le prototype initial était équipé d'un moteur essence Rotax 912, mais le dernier communiqué de presse d'AeroMobil parle d'une motorisation hybride, sans en dire davantage.

Voici les dernières photos officielles de l’AeroMobil dont le design a sensiblement évolué par rapport au prototype initial. © AeroMobil

On ne connait pas encore le prix de l’AeroMobil

Le cockpit révèle un tableau de bord équipé des instruments de navigation aéronautique et routière, avec un volant qui fait aussi office de manche lorsqu'on pilote l'avion. Pour pouvoir voler avec une AeroMobil, il faudra posséder une licence de pilote. Le constructeur recommande même d'avoir une licence de pilote privé qui permet notamment de transporter des passagers. Dernier détail non négligeable : avoir un compte en banque bien garni. Le prix officiel n'a pas encore été dévoilé, mais il est question de « plusieurs centaines de milliers d'euros ».

L'AeroMobil ne sera pas la seule voiture volante présente à Top Marques. On pourra également y voir la PAL-V Liberty dont la commercialisation est prévue en 2018 avec un prix de base de 299.000 euros. 

Le poste de pilotage de l’AeroMobil dispose de toute l’instrumentation aéronautique nécessaire. Le volant se double d’un manche. © AeroMobil
Pour en savoir plus

Aeromobil, une drôle de voiture volante

Article de Jonathan Sare publié le 25/02/2017

En 2014, une entreprise slovaque, Aeromobil, présentait un prototype réussi de voiture volante. L'engin, qui a volé dans sa version 3, arbore des ailes pliantes. Une curiosité agréable à regarder, qui montre que les ingénieurs aéronautiques explorent toujours cette piste vers la réalisation d'un rêve séculaire.

L'Aeromobil 3.0 est un prototype de voiture volante développé par l'entreprise slovaque du même nom. Construit en matière composite, de ses roues en passant par ses ailes et son carénage, ce nouveau véhicule est présenté comme à l'aise tant dans les airs que sur l'asphalte. Le moteur de l'Aeromobil fonctionne à l'essence classique. C'est un Rotax 912, bien connu dans le monde de l'aéronautique légère, existant en versions 80 et 100 ch.

Les ailes se replient pour passer du mode voiture à l'avion, lequel a bien sûr besoin d'une piste pour s'envoler. Pas de décollage dans un embouteillage ! Aeromobil parle « d'un angle d'attaque variable des ailes », sans en préciser le mécanisme. La vitesse de décrochage (minimale) serait de 60 km/h (ce qui est peu), la vitesse de montée de 130 km/h (ce qui, comparativement, est beaucoup) et la « top speed » (vitesse maximale, alors que l'habitude est d'indiquer la vitesse de croisière) est donnée pour 200 km/h (et 160 sur la route). Grâce à ses suspensions, l'Aeromobil 3.0 se contenterait de pistes en herbe de « quelques centaines de mètres ». Avec une consommation de 15 l/h, l'autonomie serait de 700 km.

L'engin reste un prototype qui doit faire ses preuves, à ajouter à une longue série dont le modèle le plus abouti actuellement est probablement la Terrafugia.