Tech

ISO

DéfinitionClassé sous :Tech , ANSI , BSI
Le satellite ISO. © Esa

Le sigle ISO peut désigner l'International Organization for Standardization, ou le satellite Infrared Space Observatory.

ISO International Organization for Standardization

Organisation internationale de normalisation qui regroupe les instituts nationaux de normalisation de plus de cent pays : Afnor pour la France, BSI pour la Grande-Bretagne, ANSI pour les États-Unis, DIN pour la République fédérale d'Allemagne, etc. Les travaux de l'ISO concernent tous les domaines industriels, à l'exception de l'électronique et de l'électricité qui sont du ressort de la Commission électrotechnique internationale (CEI). Pour l'informatique et les télécommunications, l'ISO et la CEI ont formé un Comité technique commun (ISO-IEC/JTC 1).

ISO le satellite Infrared Space Observatory

Le satellite ISO, Infrared Space Observatory, de l'Agence Spatiale Européenne est le premier observatoire infrarouge spatial jamais lancé.

D'un diamètre de 60 centimètres, ce télescope refroidi à quelques kelvins a pour objectif d'observer l'univers froid et sombre en imagerie et spectroscopie à des longueurs d'onde comprises entre 2,5 et 240 mètres. ISO a révolutionné notre vision de l'univers infrarouge par les données de grande qualité qu'il nous a transmises, et constitue un succès technologique, industriel et scientifique majeur pour la communauté européenne, mais aussi internationale.

ISO a été mis sur orbite le 7 novembre 1995 grâce à un tir nocturne nominal d'Ariane 4 depuis Kourou en Guyane. ISO est un projet de l'Esa avec la participation des agences spatiales japonaise et américaine (Isas et Nasa) : proposé en 1979, sélectionné en 1983, ses instruments définis en 1985 et l'appel d'offre pour les observations publié en 1994, ce programme d'astronomie infrarouge spatial a culminé entre novembre 1995 et avril 1998, période d'opération d'ISO. Le budget total est de l'ordre de 700 millions d'euros.

Au foyer du télescope de 60 centimètres refroidi se trouvent quatre instruments fournis par l'Allemagne, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni : deux spectromètres (SWS et LWS), une caméra (CAM) et un spectrophotopolarimètre (PHOT).

Sur son orbite très elliptique, après une phase de vérification et d'étalonnage d'un peu moins de trois mois, ISO a effectué 26.450 heures observations jusqu'au 8 avril 1998, date à laquelle l'hélium a été complètement consommé. Le temps de vie d'ISO a dépassé de dix mois le temps requis, avec au total plus de vingt-huit mois d'opération.

La station au sol de Villafranca, près de Madrid, a effectué toutes les opérations en temps réel pour le pilotage du satellite, et abrite maintenant le centre de données et l'archive publique, afin que toute la communauté puisse utiliser les données.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.