Tech

Impression 3D

DéfinitionClassé sous :imprimante 3D , impression 3D , impression 3D additive
Les techniques d'impression 3D sont variées et il existe différentes imprimantes 3D. Ici, la MakerBot Replicator. © Makerbot

L'impression 3D est une technique de fabrication dite additive qui procède par ajout de matière, contrairement aux techniques procédant par retrait de matière comme l'usinage. L'impression 3D permet de réaliser des objets usuels, des pièces détachées ou encore des prototypes destinés aux essais. Le point de départ est un fichier informatique représentant l'objet en trois dimensions, décomposé en tranches. Ces informations sont envoyées à une imprimante 3D qui va réaliser la fabrication par ajout de couches successives.

Les techniques d’impression 3D

Il existe différentes techniques d'impression 3D, selon la matière première utilisée :

  • Fused deposition modeling(FDM) : dépôt par extrusion d'un fil de plastique ABS ou PLA fondu ;
  • Stereolithography Apparatus (SLA) : des élastomères ou plastiques thermodurcissables liquides sont polymérisés couche par couche par un laser ;
  • Continuous Liquid Interface Production (CLIP) : une résine liquide est polymérisée par un laser ultraviolet dans un environnement où la teneur en oxygène est contrôlée ;
  • Frittage sélectif par laser ou Selective Laser Sintering (SLS) : des thermoplastiques, métaux ou céramiques sous forme de poudre sont frittés couche après couche par un laser ;
  • Fusion sélective par laser ou Selective Laser Melting (SLM) : des métaux, plastiques et céramiques sous forme de poudre sont fondus couche après couche par un laser.

Impression 3D de maisons, d’organes, de nourriture…

L'impression 3D est en évolution constante. Elle se perfectionne tant en termes de matériaux utilisés (plastiques, métaux, résines, encres, cires et même du verre) que de finesse, de restitution des couleurs, de vitesse et de taille des objets réalisés. Dans le bâtiment, par exemple, des maisons ont été construites en seulement 24 heures grâce à des imprimantes 3D géantes selon le procédé dit de contour crafting

Dans le domaine de la médecine, l'impression 3D est amenée à jouer un rôle croissant pour la fabrication d'implants, de prothèses ou même d'organes. On parle alors de bioprinting. En 2013, des chercheurs ont réussi à fabriquer une oreille humaine artificielle par impression 3D  composée de collagène et de cellules vivantes.

Dans le domaine alimentaire, il existe des imprimantes 3D capables de reproduire certains plats à partir d'ingrédients liquides ou semi-liquides. L'un des arguments en faveur de cette technologie culinaire concerne la maîtrise totale sur l'origine et la composition des ingrédients d'une recette.