Sciences

Maximum de l'essaim météoritique des epsilon-Géminides

ÉphémérideClassé sous :Univers

Maximum de l'essaim météoritique des epsilon-Géminides

L'essaim d'étoiles filantes des epsilon-Géminides est actif du 14 au 27 octobre. Son nom vient de l'étoile d'où elles semblent provenir, à savoir l'étoile epsilon Gemini, dans la constellation des Gémeaux, appelée Gemini en latin.

La provenance des étoiles filantes est incertaine. Elles pourraient provenir soit de la comète Ikey, soit de la comète Nishikawa-Takamizawa-Tago.

Les premières observations de cet essaim remonteraient à 1868. D'autres observations furent rapportées en 1879 et 1887. Cet essaim fut peu observé par la suite. C'est en 1958 qu'il fut redécouvert grâce à des photographies, et par la suite par la technique d'échoradio. Et c'est en 1965 que la première étude visuelle fut réalisée.

D'une vitesse de 70 km/s, les étoiles filantes sont rapides, comparées aux 15 km/s pour les plus lentes.

Pour observer les epsilon-Géminides, il faut repérer la constellation des Gémeaux au-dessus de l'horizon sud à 4 h 45 TU. Le taux horaire est faible, seulement de trois. L'absence de la Lune n'en sera que bénéfique.

Visibilité

À l’œil nu