Toute la beauté et la complexité des filaments de gaz qui forment la nébuleuse du Crabe se retrouvent sur cette image réalisée par le télescope spatial Hubble. Crédit Nasa

Sciences

Nébuleuse du Crabe

DéfinitionClassé sous :Astronomie , Supernova , Constellation du Taureau

La nébuleuse du crabe est le rémanent de la supernovaSN 1054. Des chroniques chinoises rédigées sous le règne de l'empereur Song Renzong relatent qu'au mois de juillet 1054 une nouvelle étoile très brillante est apparue dans la constellation du Taureau. Cette supernova est restée visible en plein jour pendant trois semaines avec une magnitude comprise entre -3 et -5. Son éclat a ensuite progressivement diminué et la supernova est devenue invisible à l'œil nu au bout de deux ans.

SN 1054 est l'une des 8 supernovae observées dans notre Galaxie. Depuis près de mille ans les débris de son explosion continuent de s'étendre à la vitesse de 1500 kilomètres par seconde, ce qui permet d'en observer les modifications sur des périodes de seulement 4 mois. Ces débris qui forment l'actuelle nébuleuse du Crabe sont constitués d'hélium et d'hydrogène ionisés. Leur température est supérieure à 10.000 degrés kelvins. Au centre de la nébuleuse du Crabe, dont la taille avoisine actuellement les 11 années-lumière, on trouve les restes de la supernova : un pulsar très énergétique qui tourne sur lui-même 30 fois par seconde et rayonne autant d'énergie que 100.000 soleils.

Cette nébuleuse est le premier objet du catalogue Messier, M 1. Charles Messier la découvrit en 1758 alors qu'il était à la recherche de la comète de Halley. Comprenant sa méprise, Messier décida alors de créer son célèbre catalogue des objets nébuleux pour ne plus les confondre avec des comètes. M 1 est une nébuleuse très prisée des astronomes amateurs : avec sa magnitude de 8,4 et sa taille de 6X4 minutes d'arc, c'est une cible de choix aussi bien pour l'observation visuelle qu'en astrophotographie.