Sciences

Charles Messier

1730-06-26 - 1817-04-12

Astronome

Classé sous :Astronomie , astronome , catalogue Messier

Découvertes

Il est célèbre pour sa découverte d'une vingtaine de comètes et la réalisation d'un catalogue qui porte son nom et regroupe 110 objets célestes.

Biographie

Charles Messier est né le 26 juin 1730 en Meurthe-et-Moselle, à Badonviller. Pendant sa jeunesse il commence à s'intéresser à l'astronomie, observant une grande comète à 14 ans et une éclipse annulaire de Soleil 4 ans plus tard. A 21 ans il part travailler à Paris. Il a en charge les registres de l'astronome J-N Delisle qui a son propre observatoire.

Le 6 mai 1753 Messier est chargé de suivre le transit de Mercure devant le Soleil et à partir de 1757 il se met à rechercher une comète dont le retour a été prédit 75 ans plus tôt par l'astronome britannique Edmond Halley. Delisle, comme beaucoup, souhaite obtenir la primauté de la redécouverte et la gloire qui ira avec : il calcule donc la trajectoire de l'astre et demande à Messier d'effectuer les recherches visuelles.

La galaxie d'Andromède dessinée par Charles Messier. Elle porte le n° 31 de son catalogue.

La comète sera finalement trouvée par un astronome allemand en décembre 1758 mais au cours de ses nuits de recherches, Messier découvre plusieurs astres nébuleux. Constatant leur immobilité, il en déduit qu'il ne s'agit pas de comètes et décide de commencer à répertorier ces "nébuleuses" dont la nature lui est inconnue. Débutent alors de longues années d'arpentage du ciel pour repérer ces astres et en faire la liste. En 1771 paraît la première partie du Catalogue Messier qui regroupe 45 objets et sera progressivement porté à 110. Les instruments de l'époque sont de trop mauvaise qualité pour préciser la nature exacte des objets répertoriés. C'est pour cette raison que l'on trouve dans le catalogue Messier aussi bien des nébuleuses, comme M 1 la nébuleuse du Crabe, que des galaxies comme M 31, la grande galaxie d'Andromède.

Les recherches rigoureuses conduites par Messier ont une autre conséquence : il devient un chasseur de comètes redoutable, découvrant 20 de ces astres chevelus (il est le seul découvreur pour 13 d'entre elles et co-découvreur pour les 7 autres). Impressionné, Louis XV ira même jusqu'à lui donner le surnom de "furet des comètes". Messier poursuivra son travail d'astronome jusqu'en 1815 où il est partiellement paralysé. Il meurt le 12 avril 1817 et est enterré à Paris au cimetière du Père Lachaise.

Les 110 objets célestes de son catalogue ont fait la célébrité de Charles Messier, le premier à les recenser systématiquement. Crédit obspm