Sciences

MAJ - La sonde Swift à l'assaut des sursauts gamma : lancement effectif

ActualitéClassé sous :Univers , Swift , satellite

Par Sami Biasoni, Futura

-

Mise à jour - 20/11/2004

La sonde Swift.

Le satellite scientifique de la Nasa SWIFT a été correctement lancé ce 20 novembre à 17h16 TU par un Boeing Delta 2 depuis Cap Canaveral.

Mise à jour - 18/11/2004

La NASA a reporté le lancement de Swift intialement prévu ce jeudi 18 novembre 2004. Le satellite scientifique devrait être mis à poste par une fusée Delta II de Boeing qui s'élancera de Cap Canaveral en Floride samedi 20 novembre 2004.

En plaçant la sonde Swift en orbite à 600 km au-dessus de nos têtes, la NASA espère en apprendre plus sur les mystérieux liens entre sursauts gamma et trous noirs.

Les sursauts gamma (GRB - Gamma-ray bursts), sont les plus puissantes explosions recensées dans tout l'univers. De durée variable (de quelques millièmes de secondes à quelques minutes), ils se caractérisent par une luminosité intense, comparable à celle que produiraient plusieurs centaines de milliards de soleils. C'est ce que confirme John Nousek, professeur d'astrophysique à l'université de Pennsylvanie : « Toutes les sources de lumière de l'univers ne seraient pas ensemble aussi brillantes que le jaillissement de rayons gamma le temps d'un éclair ».

Les scientifiques s'intéressent à ce phénomène depuis une trentaine d'années et ont pu mettre en corrélation ces manifestations avec l'effondrement d'étoiles massives menant à la formation de trous noirs.

Grâce au satellite Swift, ils espèrent parvenir à une meilleure compréhension du phénomène. D'une hauteur de 6,3 mètres (19 pieds), la petite sonde embarque à son bord trois instruments permettant de détecter, localiser et observer les sursauts, notamment par le truchement de leurs « lueurs résiduelles» (afterglows). Dans les 20 à 75 secondes suivant la détection, la sonde est en mesure de s'orienter automatiquement de manière à offrir aux télescopes optique et à rayons X le meilleur champ d'observation.

Lancement du satellite retardé

"Le lancement a été retardé jusqu'à au moins vendredi en raison de problèmes persistants avec la commande du système de sécurité à distance du lanceur - une fusée Delta II - qui rendent impossible un tir prévu jeudi entre 17H00 et 18H00 GMT", a indiqué un porte parole de la Nasa, Bruce Buckingham.

Au sol, dès que les informations transmises par le satellite seront captées, un réseau de télescope pointera ses objectifs vers les endroits désignés afin de compléter l'observation.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.