Les Sursauts gamma et les trous noirs

DossierClassé sous :Astronomie , rayonnement , source

-

Une intéressante approche du problème actuel des sursauts gamma, avec l'exposé des principales hypothèses quant à leur origine.

  
DossiersLes Sursauts gamma et les trous noirs
 

Les sursauts gamma (phénomènes transients) ont été observés pour la première fois à la fin des années 60 dans le cadre de vérifications de conformité au Nuclear Test Ban Treaty; le premier a été détecté en 1967 par les « militaires » des États-Unis et dans les années suivantes. Ils ont été rapportés au monde en 1973. Les sursauts gamma (GRB, de l'anglais Gamma Ray Burst) sont les événements les plus énergétiques de l'univers connu, en dehors du Big Bang lui-même : de brèves impulsions de rayonnement gamma à très haute énergie, d'une durée comprise entre 10 millisecondes et une dizaine de secondes, suivies d'une queue de rayonnement dans toutes les fréquences du spectre (afterglow) qui peut durer plusieurs semaines.

Ils consistent en de transients très énergétiques dans la gamme qui correspond aux rayons gamma - environs >100kev. La durée des transients est de 30 a 1000ms. (Mise à jour : durée de 30 ms à 15 minutes et même 90 minutes). Aujourd'hui on en détecte à peu près un par jour dans le ciel entier venant de directions au hasard. Les GRB sont très lumineux - l'équivalent de 10 millions de milliards de soleils dans le cas de GRB 990123.

Le débat sur la distance des GRB semble avoir été résolu (comme le débat Shapley-Curtis des années 1920) en faveur de sources extra-galactiques/ cosmologiques.