Illustration de Cassini se faufilant entre Saturne et ses anneaux. Les 22 passages programmés promettent des vues sidérantes de la planète gazeuse. © Nasa, JPL-Caltech

Sciences

La sonde Cassini va frôler Saturne avant son suicide

ActualitéClassé sous :Cassini , Astronomie , saturne

Lors d'une conférence de presse, la Nasa a exposé les dernières étapes qui attendent Cassini avant son plongeon final dans Saturne. Pour les chercheurs de la mission, cette conclusion, après treize années d'exploration, sera un grand moment de science. Il est prévu, notamment, que la sonde effectue 22 passages inédits entre la planète et ses anneaux.

Ce mardi 4 avril, la Nasa a convié la presse pour présenter les ultimes étapes de la mission Cassini qui s'achèvera par un plongeon final dans l'atmosphère de Saturne, le 15 septembre prochain. Le dernier chapitre de cette formidable aventure spatiale associant Américains et Européens depuis plus de deux décennies est en train de s'écrire. En treize années d'exploration, ce vaisseau, qui a quitté la Terre il y a tout juste vingt ans (le voyage dura sept ans), a comblé les chercheurs par sa collecte de précieuses données sur la planète géante. Sans oublier ses grandes découvertes, surtout en ce qui concerne deux de ses satellites : Titan (où s'est posé le module Huygens en janvier 2005) et Encelade. Pour ce dernier, la présence d'un océan potentiellement habitable sous sa surface glacée a été révélée.

À présent, après avoir donc passé près de la moitié d'une année saturnienne là-bas à plus d'un milliard et demi de kilomètres en moyenne de la Terre, les réserves de carburant de la sonde ont fondu. Il est temps pour elle de tirer sa révérence. Pas question, cependant, de revenir. Pas question non plus d'errer à jamais dans le système de Saturne, au risque de s'écraser un jour sur Titan ou Encelade et ainsi de les contaminer — les astronomes voudraient encore explorer ces mondes dans l'avenir. La sonde sera donc détruite.

Cassini’s Grand Finale, film d’animation résumant les vingt années de la mission de la Nasa et l’ESA autour de Saturne. Les commentaires sont en anglais. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais apparaissent alors. Cliquez ensuite sur la roue dentée à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Nasa, JPL-Caltech

Cassini plongera entre Saturne et ses anneaux

Toutefois, avant de finir brisée dans les entrailles de Saturne, Cassini a un beau programme devant elle pour ses cinq derniers mois. C'est même une véritable nouvelle mission, comme l'écrit la Nasa. Actuellement, les ingénieurs, forts de plusieurs années d'expérience dans l'environnement de cette planète et soucieux de définir les trajectoires qui apporteront des données scientifiques inédites, sont en train de mettre un point final au plan de vol. Celui-ci sera transmis à la sonde le 11 avril. Pour l'équipe scientifique, c'est un moment très attendu, « de loin, notre choix préféré, s'exclame Linda Spilker, une des membres de l'équipe au JPL. Cassini fera quelques-unes de ses observations les plus extraordinaires à la fin de sa longue vie ».

Au menu, et cela dès le 26 avril, 22 passages entre la planète gazeuse et ses anneaux internes. Un espace de quelque 2.400 km qui n'a jamais été visité. Est-ce vide ? « Sur la base de nos meilleurs modèles, [il semble que oui], a déclaré Earl Maize, responsable de la mission au JPL. Mais nous sommes aussi prudents en utilisant la grande antenne comme bouclier lors du premier passage, afin de déterminer si cet environnement est sûr dans le futur pour les instruments scientifiques. Il y a certainement des inconnues, mais c'est l'une des raisons pour lesquelles nous faisons ce genre d'exploration audacieuse à la fin de la mission ».

Schéma des orbites de Cassini pour sa dernière année autour de Saturne. En gris, les passages effectués depuis fin novembre 2016 au ras des anneaux externes. En bleu, ceux qui seront effectués à partir du 26 avril, entre les anneaux et la planète. © Nasa, JPL-Caltech

Par cette approche, les chercheurs souhaitent mieux comprendre l'intérieur de la deuxième plus grosse planète du Système solaire, rechercher des indices sur son origine et aussi sur celle de ses multiples anneaux. Il est prévu que la sonde renifle, en la frôlant, la haute atmosphère et aussi les particules qui composent sa couronne. Elles ont beaucoup de choses à nous dire. Cela promet aussi des images inédites et époustouflantes. Ce sera du jamais vu : les nuages de Saturne, les bordures de ses anneaux, et sans doute des surprises...

Avant cette séquence, la sonde effectuera le 22 avril son 126e et dernier survol de Titan. Un petit tour qui lui permettra ensuite de se diriger entre la planète et les anneaux. Enfin, le 15 septembre, à mi-chemin vers Titan, Cassini modifiera sa trajectoire vers sa destination finale : Saturne. Tous ses sens, ses instruments, seront alors à l'écoute durant sa plongée, jusqu'à son dernier souffle. Son destin sera le même que feu Galileo dans Jupiter, en 2003... elle sera inexorablement broyée par la gravité et la pression de la planète.

Pour en savoir plus

En 2004, Cassini se mettait en orbite autour de Saturne

Article d'Olivier Poch publié le 01/07/2004

Au terme d'un long voyage de sept ans, la sonde américano-européenne Cassini-Huygens s'est mise en orbite autour de Saturne dans la nuit de mercredi à jeudi. Après avoir flirté avec les anneaux de la planète et maintenu en haleine scientifiques et passionnés durant toute une nuit, la sonde Cassini a réussi son objectif avec succès.

Le moteur principal de Cassini-Huygens a été mis à feu à 4 h 36 (heure de Paris) comme prévu et a freiné la sonde durant 96 minutes avant que celle-ci ne soit capturée par la force d'attraction gravitationnelle de Saturne et mise sur une orbite adéquate pour sa mission.

Avant, pendant et après cette manœuvre Cassini n'a cessé de jouer à cache-cache avec la Terre grâce aux anneaux de Saturne qui empêchaient tantôt toute communication, tantôt ouvraient la voix au signal perçant de la sonde, à chaque fois accueilli par des acclamations de joie dans la salle de contrôle du Jet Propulsion Laboratory à Pasadena, en Californie.

Passage à proximité de Saturne. © Nasa/JPL
Passage à proximité de Saturne. © Nasa/JPL

Pour revenir minute par minute sur l'insertion orbitale de Cassini, cliquez ici.

Lors d'une conférence de presse à 9 h (heure de Paris), les responsables de la mission ainsi que l'administrateur principal de la mission, Sean O'Keefe par téléphone, ont fait part de leur joie de voir enfin en orbite la sonde Cassini-Huygens. La mission de quatre ans de la sonde commence aujourd'hui. Dans quelques années il est fort possible que les nombreuses questions que se posent les scientifiques à propos du système de Saturne trouvent une réponse grâce à Cassini-Huygens. Il s'agit en effet d'une mission de très grande ampleur comme l'ont rappelé les responsables. Carolyn Porco, scientifique de la mission Cassini-Huygens, fait ainsi entendre que Cassini-Huygens est « véritablement la mission vedette de notre temps ».

Ils ont par ailleurs noté que l'orbite actuelle de Cassini autour de Saturne était tout à fait conforme aux prévisions. Seule une petite manœuvre pour affiner légèrement l'orbite sera effectuée dans deux ou trois jours.

Après s'être insérée en orbite avec succès, la sonde a commencé une véritable moisson scientifique en mettant en marche ses instruments. Des photographies haute résolution des anneaux de Saturne et de son atmosphère ont été prises. Elles seront disponibles dès 15 h 00 une fois que bon nombre de données auront été envoyées sur Terre par Cassini-Huygens lors de la séquence de communication qui débute à 9 h (heure de Paris).
Une conférence de presse de la Nasa faisant le point sur les évènements de ces dernières 24 heures relatifs à la mission Cassini-Huygens aura lieu à 19 h (heure de Paris).

Cassini-Huygens est une mission internationale menée par trois agences spatiales : la Nasa, l'ESA (l'Agence spatiale européenne) et l'ISA (l'Agence spatiale italienne), d'un budget total de 3,3 milliards de dollars. Elle mobilise 150 scientifiques dont 50 français.

  • La Nasa a présenté les derniers mois de la mission Cassini autour de Saturne.
  • Avant de plonger dans la planète gazeuse le 15 septembre, la sonde passera 22 fois entre celle-ci et ses anneaux.
  • Pour les scientifiques, ce « grand final » sera un moment phare de cette exploration commencée il y a treize ans.
Cela vous intéressera aussi

Revivez la descente de l'atterrisseur Huygens sur Titan  La descente et l’atterrissage de la capsule Huygens à la surface de Titan, plus grosse lune de Saturne, fut un grand moment dans l’histoire de l’exploration de notre Système solaire. Cette vidéo nous invite à revivre ce moment riche en découvertes qui a duré deux heures et demie. Avant le 14 janvier 2005, l’humanité n’avait encore jamais vu ce que ce satellite de plus de 5.000 km de diamètre dissimulait sous son épaisse atmosphère.