Santé

L'ADN, le support des gènes

Dossier - Le gène, de l'ADN aux protéines
DossierClassé sous :génétique , biologie , gêne

-

La vie d'un gène, de sa duplication à la fabrication d'une protéine pour laquelle il code, est une succession d'étapes cruciales. Ce dossier récapitule simplement tout ce qu'il faut savoir !

  
DossiersLe gène, de l'ADN aux protéines
 

La molécule d'ADN, structurée en hélice double brin, constitue le support des gènes, qui ne sont autres que la succession de bases nucléotidiques.

Séquencage de l'ADN. © Ktsdesign, Fotolia
L'ADN est composé de quatre types de nucléotides composés chacun d'un groupement phosphate (en rose et rouge), un sucre cyclique (le désoxyribose) et d'une base qui est soit l'adénine (A), la cytidine (C), la guanine (G) ou la thymine (T). Les nucléotides peuvent s'accrocher deux à deux, A avec T et C avec G, pour former les « barreaux » de l'échelle d'ADN. © Claude Sauter, CC

La molécule d'ADN est le support de l'information génétique. La molécule d'ADN est formée de deux chaînes ou brins. La découverte de cette désormais célèbre architecture en double hélice par James Watson et Francis Crick il y a 60 ans avait marqué le début de la biologie moléculaire. La détermination du message porté par l'ADN humain depuis une dizaine d'années constitue une nouvelle révolution en biologie et en médecine.

Comprendre le contenu et l'organisation de notre patrimoine génétique et la façon dont il s'exprime, constitue un grand pas en avant dans l'étude du fonctionnement du corps humain, mais aussi de ses dysfonctionnements, et ouvre la porte à une thérapeutique moléculaire plus ciblée.

Maillons et chaîne d'ADN

Un gène est une petite portion, une unité opérationnelle d'information génétique. Celle-ci est stockée dans le noyau des cellules sous forme d'acide désoxyribonucléique ou ADN. Cette molécule en double hélice est formée de deux chaînes constituées toutes deux d'un enchaînement de maillons appelés nucléotides. Ces nucléotides comportent une des quatre bases qui définissent leur nom : l'adénine (A), la cytosine (C), la guanine (G) ou la thymine (T).

C'est l'ordre de ces maillons élémentaires, ou séquences nucléotidiques, le long des chaînes qui détermine le message codé par l'ADN. Les deux brins sont maintenus par l'interaction de couples de bases nucléotidiques, A avec T, C avec G. Ainsi la séquence d'un brin est dite complémentaire à celle de l'autre, un A ou un C sur un brin faisant toujours face respectivement à un T ou un G sur l'autre.