Santé

Péritonite

DéfinitionClassé sous :médecine , péritonite , péritoine
Le péritoine correspond à toute cette partie bleutée. Une infection généralisée s'attaque alors à tout l'abdomen, c'est ce qu'on appelle la péritonite. © Henry Gray, Wikipédia, DP

La péritonite correspond à une inflammation du péritoine, la membrane qui tapisse l'intérieur de la cavité abdominale

Causes de la péritonite

Elle est rarement primitive (peu de contamination bactérienne directe) mais se déclare plutôt suite à l'atteinte d'un organe de l'abdomen. Il existe alors deux possibilités : une infection qui s'étend au-delà de l'organe préalablement touché, ou le déversement du contenu d'un viscère par le percement de sa paroi, emmenant avec lui des bactéries qui vont agresser le péritoine. Elle se déclare aussi lors d'une appendicite non soignée. Si elle n'est pas soignée, la péritonite peut entraîner la mort, comme elle l'a fait par exemple pour le jeune et brillant mathématicien Evariste Galois.

Symptômes de la péritonite

Dans le cas d'une péritonite aiguë généralisée, on observe :

  • des douleurs abdominales très violentes ;
  • une paralysie intestinale (vomissements, arrêt de l'évacuation des féces) ;
  • une fièvre ;
  • les muscles abdominaux qui se crispent, donnant une impression de « ventre en bois ».

Mais la péritonite peut aussi être localisée et non s'étendre sur tout le péritoine. Dans ce cas, les symptômes dépendent de la région infectée. Le diagnostic est alors plus difficile à poser et nécessite l'utilisation d'outils techniques comme des échographies ou des scanners.

Il existe aussi des péritonites chroniques, mais celles-ci sont très rares.

Traitement de la péritonite

L'hospitalisation est nécessaire. Un traitement à base d'antibiotiques s'impose, en plus d'une réanimation pour compenser les pertes de liquides par perfusions intraveineuses. Il faut tenter ensuite une intervention chirurgicale pour stopper le développement de la maladie. Il s'agit alors de suturer un ulcère perforé, de retirer un bout d'intestin ou l'appendice par exemple. Enfin, il faut nettoyer la cavité abdominale et mettre en place un drain pour éliminer le liquide restant.

L'hospitalisation dure en général une semaine, mais peut s'étendre plus longtemps en cas de complications.