Pour contrôler sa glycémie quand le pancréas ne le fait plus très bien, il faut gérer finement son alimentation. Ce quotidien des diabétiques peut être facilitée par un logiciel embarqué dans un smartphone. Une application de ce type vient d'être récompensée au concours Lépine 2016. © LDprod, Shutterstock

Santé

Concours Lépine 2016 : l'e-santé récompensée

ActualitéClassé sous :médecine , application santé , concours Lépine 2016

Le concours Lépine 2016 des inventions a notamment récompensé une application de e-santé. Celle-ci a été mise au point par Benoît Mirambeau pour lutter contre le diabète.

Signe des temps modernes, c'est une application de e-santé qu'a récompensée le 115e concours Lépine des inventions. L'Application pour protocoles diabétiques permet de mieux suivre un traitement. Ce logiciel a été mis au point par Benoît Mirambeau, dont la mère souffre depuis des années du diabète, comme plus de trois millions de Français.

Il a ainsi reçu la plus prestigieuse récompense : le Prix du président de la République et recevra le fameux vase en porcelaine de Sèvres. L'application intègre le protocole de traitement (prescriptions diététiques, activités physiques, taux de glycémie, etc.) élaboré et rempli dans le logiciel par le médecin d'un malade.

Lorsque le diabétique mesure son taux de glycémie et entre ce taux sur son application, le logiciel lui indique exactement s'il est en hypo- ou hyperglycémie et quelle dose d'insuline il devra s'injecter. « J'ai constaté, pour la personne diabétique de ma famille, qu'il y avait parfois une incompréhension du protocole, qui engendre des surdosages d'insuline, et donc des risques d'hypoglycémie, ou des sous-dosages d'insuline, et donc des risques d'hyperglycémie », écrit l'inventeur sur le site Web où il présente son innovation. Cela engendre « un stress permanent, croissant avec l'âge, lié justement à la difficulté d'appliquer le protocole et la crainte de mauvais dosages d'insuline », ajoute-t-il.

Les applications liées à la santé se multiplient mais toutes ne se valent pas. Il faut aussi qu'elles soient homologuées, ce qui n'est pas le cas de celle de Benoît Mirambeau, mais la reconnaissance du concours Lépine pourra aider à faire avancer le dossier. © Minerva Studio, Shutterstock

Un rangement automatisé et une voiture électrique

Le Grand Prix, ou Prix du Sénat, a lui récompensé un meuble ergonomique développé par Thierry Gevrey. L'Ergomeuble, est une grande armoire, équipée d'un mécanisme télécommandé qui permet d'amener à la hauteur de son utilisateur le tiroir auquel il souhaite accéder, même si celui-ci est situé tout en haut ou tout en bas du meuble. Le Prix de l'Assemblée nationale a distingué l'association Cévennes Club Car, regroupant 80 jeunes, dont des étudiants de l'école des Mines d'Alès (Gard), pour leur prototype de voiture électrique.

Plus de 550 inventions réunies à la Foire de Paris, se disputaient cette année les différents prix du concours Lépine. Créée en 1901, la compétition a servi de tremplin à de nombreux objets de notre quotidien comme le stylo à bille, le fer à repasser vapeur, les lentilles de contact ou l'aspivenin.

Du venin pour traiter le diabète, l'obésité et les allergies  Dans le sud de la Belgique, une équipe de recherche travaille sur un sujet un peu particulier. En utilisant du venin prélevé sur des animaux sauvages, des scientifiques espèrent développer des traitements contre le diabète, les allergies ou encore l’obésité. La chaîne Euronews nous en dit plus au cours de cet épisode de Futuris.