Plusieurs firmes pharmaceutiques développent une nouvelle génération de médicaments, des anticorps monoclonaux, pour prévenir la migraine. © sebra, Fotolia

Santé

Migraine : de nouveaux médicaments à l'essai

ActualitéClassé sous :maladie , migraine , douleur

Une nouvelle génération de médicaments, des anticorps monoclonaux, pourrait bientôt arriver sur le marché pour prévenir les migraines. Deux publications scientifiques récentes nous décrivent les résultats d'essais cliniques ; ces derniers ont été financés par les firmes pharmaceutiques qui développent ces molécules.

Trois conseils pour en finir avec la migraine  En France, sept millions de personnes souffrent régulièrement de migraines. Arte et FutureMag sont partis à la rencontre du docteur Valade, ancien chef de service du centre d’urgence des céphalées de l'hôpital Lariboisière à Paris, afin d’avoir quelques conseils. 

La migraine est plus qu'un mal de tête. Elle s'accompagne d'autres symptômes tels que la nausée, la sensibilité à la lumière et au bruit, la fatigue. Les traitements actuels utilisent des triptans, des médicaments souvent efficaces, mais présentant des effets secondaires. De nouveaux médicaments contre la migraine sont en cours d'essai. Il s'agit d'anticorps monoclonaux visant à empêcher l'action d'un peptide connu pour jouer un rôle dans la migraine : le CGRP (Calcitonin Gene-Related Peptide).

Les résultats de deux essais cliniques sont parus dans la revue New England Journal of Medicine. Le premier médicament, erenumab, développé par Novartis et Amgen, a été testé pendant six mois dans un essai comprenant 955 patients. Le médicament se présente sous la forme d'une injection mensuelle. Alors qu'au départ les patients avaient en moyenne huit journées de migraines par mois, ce nombre pouvait être réduit de trois à quatre jours avec le traitement, contre 1,8 seulement avec le placebo. Erenumab cible le récepteur du CGRP.

Des anticorps monoclonaux en prévention des migraines

L'autre essai clinique concernait le fremanezumab, développé par Teva Pharmaceutical. Les résultats ont montré que le traitement mensuel réduisait en moyenne de 4,6 jours la durée des migraines chaque mois, avec des variations en fonction des patients, sachant qu'au départ ils avaient environ 13 journées de migraine par mois. Le fremanezumab se lie au CGRP et bloque son action. L'utilisation des anticorps monoclonaux pour la prévention des migraines intéresse aussi la firme Eli Lilly, qui fait des essais cliniques avec un autre anticorps monoclonal : le galcanezumab.

Le coût de ces nouveaux traitements sera probablement très élevé, au moins 8.000 dollars par an (6.700 euros au cours actuel) d'après The Verge ! Enfin, notons que la durée assez courte des essais ne permet pas de connaître les effets à long terme de ces médicaments. Par ailleurs, on pourrait attendre d'un traitement miracle et coûteux qu'il supprime les migraines chez 100 % des patients...