Santé

Placébo

DéfinitionClassé sous :médecine , médicament placébo , effet placebo
Les médicaments placébo n'ont pas tous la même efficacité. Plus ils sont chers et colorés, plus l'effet placébo est intense. © National Institute of Health, Wikipédia, DP

Un placébo est un médicament sans principe actif. Il n'a donc de ce fait aucun effet pharmacologique dans la pathologie qu'il est censé traiter. Pour autant, il n'est pas toujours sans bénéfice sur la santé des patients, car il agit via l'effet placébo.

Utilisation du placébo

Le médicament placébo est couramment utilisé dans la médecine moderne. Il peut être prescrit à un patient à son insu, étant donné qu'un certain nombre de traitements en pharmacie ne contiennent aucun principe actif. Il est également indispensable dans un essai clinique, qui vise à vérifier l'efficacité d'un médicament grâce à un traitement en aveugle (le patient ignore ce qu'on lui administre) ou en double-aveugle (le médecin et le patient ne savent pas qui prend quoi). Si le principe actif n'est pas jugé plus efficace que le placébo, il ne reçoit pas, en général, d'autorisation de mise sur le marché.

Effet placébo

Pour la première fois, l'effet placébo a été constaté par un médecin suisse nommé Paracelse, qui au XVIe siècle remarquait qu'une consultation avec un thérapeute suffisait pour améliorer au moins légèrement la santé des patients. Il semble que la simple action de mimer un acte médical ou thérapeutique favorise la diminution des symptômes voire la guérison.

Son efficacité est prouvée, et selon les études, un placébo produit des effets dans 15 à 25 % des cas. Des travaux ont notamment montré que le simple fait d'évoquer à des patients qu'on va les soumettre à un traitement analgésique libère des endorphines, des molécules antidouleurs naturelles. Il démontre le pouvoir de l'esprit sur le corps.

Cependant, si un placébo peut soigner, il peut aussi engendrer des effets secondaires indésirables. On les regroupe sous les termes d'effets nocébo. Dans certaines études, il a été montré qu'il accroissait les symptômes d'une pathologie.