En général un amalgame est posé pour remplir le trou laissé par la carie. Et si un médicament aidait la dent à se réparer toute seule ? © Viacheslav Iakobchuk, Fotolia

Santé

Pour guérir les caries, les dents pourraient se réparer toutes seules

ActualitéClassé sous :dents , carie , dentiste

Par Marie-Céline Jacquier, Futura

Alternative à l'amalgame dentaire pour soigner une carie : stimuler les capacités naturelles de la dent à se réparer elle-même, en activant les cellules souches de la pulpe. C'est ce que pourrait faire le Tideglusib, un médicament anti-Alzheimer capable de régénérer la dent chez des souris.

La dentine des dents est produite par des cellules spécialisées : les odontoblastes. Lorsqu'une carie se développe sur une dent ou que celle-ci est cassée, de la dentine est perdue. Le tissu de la pulpe peut alors être exposé à l'extérieur et s'infecter. Un processus de réparation naturel est activé en mobilisant des cellules souches de la pulpe.

Ce mécanisme, cependant, ne répare que de petits trous dans la dentine. C'est pourquoi les dentistes utilisent des amalgames dentaires qui comblent les trous laissés par les caries et restent dans la dent. Mais pour Paul Sharpe, du King's College de Londres, « la dent n'est pas seulement un morceau de minéral, elle a sa propre physiologie. Vous remplacez un tissu vivant par un ciment inerte. Les obturations fonctionnent bien, mais si la dent peut se réparer elle-même, c'est sûrement la meilleure solution ». En effet, les amalgames ont aussi des inconvénients : ils peuvent s'éroder, se détacher et favoriser l'infection de la dent.

Du point de vue moléculaire, quand un tissu est endommagé, une voie de signalisation (Wnt/β-cat) est activée et stimule la réparation. Une des enzymes clés dans la voie de transduction du signal est GSK-3 (glycogène synthase kinase 3). Des inhibiteurs de GSK-3 ont été développés pour favoriser l'activité de Wnt. Le Tideglusib est un de ces antagonistes de GSK-3. Ce médicament est étudié dans des essais cliniques pour le traitement d’Alzheimer ; il a montré qu'il était sans danger lors des essais cliniques, ce qui en fait un bon candidat pour une réparation des dents.

La dentine est recouverte d’émail. © Floki Fotos, Fotolia

À la place de la carie, la dentine est régénérée grâce au Tideglusib

Pour savoir si ce médicament pouvait régénérer la dent, les chercheurs ont percé des trous dans des dents de souris. Puis ils ont inséré une éponge biodégradable imprégnée de médicament et fermé la dent avec un adhésif dentaire. Les éponges de collagène utilisées sont autorisées en clinique.

Quand les dents des souris ont été observées plusieurs semaines plus tard, l'éponge s'était dégradée et avait été remplacée par une nouvelle dentine : la dent était capable de se reconstruire d'elle-même. Reste à savoir si la méthode fonctionnera chez l'Homme, chez qui les trous risquent d'être plus grands. D'après The Guardian, l'équipe teste ce dispositif chez le rat dont les dents sont quatre fois plus grandes que celles des souris.

Le Tideglusib offre donc un espoir d'obtenir un jour un traitement simple et peu coûteux contre les caries. Mais malheureusement il ne nous permettra pas d'échapper à la roulette du dentiste, qui devra toujours l'utiliser pour retirer les parties détériorées de la dent...

Les résultats sont publiés dans Scientific Reports.

Les cellules souches pourraient réparer une moelle épinière endommagée  La moelle épinière fait partie du système nerveux central. Lorsqu’elle est endommagée, le lien entre le corps et le cerveau se trouve altéré. Jusqu’à présent, une lésion de cette partie du corps ne laissait que peu d’espoir de guérison. Découvrez, en vidéo et grâce à Discovery Science, comment les cellules souches pourraient permettre une rémission.