Lorsque la dentine est à nu, le patient peut souffrir d’hypersensibilité dentinaire. © ALDECAstudio, Fotolia

Santé

Dentine

DéfinitionClassé sous :dents , médecine , dentine

La dentine, ou ivoire, est un tissu calcifié, blanchâtre et dur de la dent. Elle se situe sous l'émail au niveau de la couronne (la partie visible de la dent) et sous le cément au niveau de la racine (dans la gencive). La dentine recouvre la pulpe dentaire où il peut y avoir une inflammation en cas de carie. La dentine est un tissu sensible, non vascularisé, dépourvu de cellules. Elle est moins dure que l'émail.

La dentine est composée de 70 %  de  sels  minéraux (carbonates de calcium surtout) et de 30 % de molécules organiques (essentiellement du collagène). La structure de la dentine est poreuse : des canaux ou tunnels microscopiques parcourent la dentine et transmettent des informations aux nerfs, notamment en cas de choc thermique (froid ou chaud).

La dentine (dentin) se trouve sous l’émail (enamel) de la dent et au-dessus de la pulpe (pulp). © Fotolia

Dentine et problèmes dentaires

Lorsque la dentine est à nu, le patient peut souffrir d'hypersensibilité dentinaire. C'est ce qui peut se passer quand la gencive se rétracte car, au niveau de la racine, la dentine n'est protégée que par une fine couche de cément. De même, si l'émail est abîmé, à cause d'une carie ou de problèmes d'acidité, la dentine peut devenir sensible. Lors des soins dentaires, le dentiste utilise des amalgames pour combler les trous dans la dentine.

La dentine est produite par des cellules appelées odontoblastes qui se trouvent au niveau de la pulpe dentaire. Ces cellules peuvent réparer de petits manques dans la dentine. Une des pistes de recherche en dentisterie est de stimuler des cellules souches de la pulpe pour que la dent se répare d'elle-même.