Planète

Un peu d'histoire

Dossier - Les volcans d'Auvergne - La chaîne des Puys
DossierClassé sous :Volcanologie , volcans , auvergne

-

Parmi les paysages fascinants qui composent notre planète, la chaîne des Puys présente un spectacle naturel unique, conçu hier, presque aujourd'hui... Oui, les nuées se sont dissipées, les souffles brûlants se sont tus, les fontaines ardentes se sont éteintes, mais, ces volcans sont-ils endormis pour toujours...?

  
DossiersLes volcans d'Auvergne - La chaîne des Puys
 
  • La rencontre de l'Afrique et de l'Europe

Eloigné des dorsales d'accrétion et des grandes zones de subduction le volcanisme du Massif Central est d'origine plus complexe.

Il constitue avec les accidents tectoniques des Limagnes auxquels il est associé, une composante géologique importante de l'ouest européen. Les premières théories sont aujourd'hui rediscutées par les scientifiques au profit de modèles étayés par les dernières recherches qui relient son origine à la poussée continue de la plaque Afrique sur la plaque Eurasienne.

En effet, les remontées de l'Italie à l'origine de la genèse des Alpes bouleversent le socle et le manteauCette confrontation crée il ya 35MA une extension est-ouest de la croûte terrestre à l'origine des bassins d'effondrement des Limagnes, suivi d'ascensions thermiques dans le manteau. Dans ce processus les magmas se forment par décompression et remontent alors au grés des faiblesses de la croûte. Cette phase volcanique se développe il y a 25MA.

La conjugaison de ces phénomènes favorisent ainsi les conditions de formation d'un rift continental du nord au sud du Massif Central, qui se prolonge plus au nord-est avec le fossé Rhénan et l'Eger.

Le volcanisme Auvergnat en place débute il ya 25MA, avec les manifestations des Limagnes, mais la période la plus intense se situera plus tard par l'édification du Cantal (-13 MA à -3 MA), le Cézallier (-6 MA à -3 MA), le Mont Dore-Sancy (-3 MA à -200 000 ans), plus au sud-est l'ensemble Devés Velay (-13 MA à -1 MA) voir la chronologie.

Les premiers volcans de la Chaîne des Puys surgissent il y a 150 000 ans (voir la chronologie). La taille, relativement petites des édifices, montre que l'activité n'a pas été continue jusqu'à nos jours, mais plutôt épisodique. En effet la durée de vie moyenne d'un volcan a du être de l'ordre de quelques dizaines à quelques centaines d'années tout au plus.

  • La Chaîne des Puys: un alignement dominant

L'axe Nord-Sud de l'alignement se place sur un étage cristallin qui domine par un escarpement de l'ordre de 600m, la plaine d'effondrement sédimentaire de La Limagne de Clermont. A l'ouest, le plateau descend en pente douce sur le fossé de la Sioule. Cette topologie aura un impact important sur la physionomie des coulées de laves. Les chambres magmatiques intermédiaires, sont probablement situés dans l'axe de la Chaîne, les épanchements étant favorisés par un réseau de failles parcourant la région.

  • Retour dans le passé

Le début du volcanisme Auvergnat se situe à l'oligocène, avec les manifestations des Limagnes, mais la période la plus intense se situera au miocène par l'édification du Cantal (-13 MA à -3 MA), le Cézallier (-6 MA à -3 MA), le Mont Dore-Sancy (-3 MA à -200 000 ans), plus au sud-est l'ensemble Devés Velay (-13 MA à -1 MA).

Les premiers volcans de la chaîne des Puys actuelle se développent il y a 150 000 ans (maar de Clermont). L'activité n'y a pas été continue jusqu'à nos jours, mais plutôt épisodique. Les trésors de la chaîne sont jeunes : 10 000 ans pour le Puy de Dôme, 8500 pour les jumeaux puys de la Vache et de Lassolas, 10 000 ans pour la Narse d'Espinasse, 9500 ans pour le puy Chopine.

Vue la Limagne, dans la région de Riom, le puy de Dôme apparaît comme le chef de file des volcans de la chaîne (© LVA)
  • Une formation remarquable. Quelques chiffres

La chaîne des Puys, appelée aussi chaîne des Dômes, est la plus septentrionale des formations volcaniques du Massif Central. Elle s'étale sur environ 50 km du nord au sud, en surplombant à l'est, la plaine de la Limagne. Une centaine de volcans la constitue et la largeur totale de l'alignement ne dépasse pas 5 km. L'altitude moyenne est d'environ 1100 m, la moyenne des sommets se situe vers 1200 m, exception faite pour le Puy de Dôme qui culmine à 1465 m.

A l'échelle géologique la formation de la chaîne des Puys est récente. D'ailleurs ce qui frappe c'est l'étonnante fraîcheur des édifices qui donne l'impression que l'activité s'est arrêtée hier peut-être. En fait les plus jeunes cratères sont datés d'à peine de 8500 ans (Les puys de La Vache et de Lassolas) et 7000 ans pour le système Pavin.

Ombre et lumière sur les plus jeunes volcans de la chaîne les puys de la Vache et de Lassolas. Volcans ouverts ou “égueulés”, les flots de laves ont gêné l'édification du classique cône de scories (© LVA)
  • Pourquoi des volcans en Auvergne ?
Carte des formations volcaniques du Massif Central (© LVA)

Le volcanisme du Massif central est quelque peu atypique. Eloigné des dorsales d'accrétion et des zones de subduction, c'est une composante géologique importante de l'ouest européen. Les scientifiques relient son origine aux facteurs suivants :

la "pénéplanisation" de la vieille formation hercynienne pendant l'ère secondaire : le massif de l'ère primaire s'est érodé au fil du temps, et la croûte terrestre s'est amincie. Les mesures de cette dernière ont révélé une probable épaisseur de l'ordre de 25 km qui la rend plus "fragile" aux mouvements convectifs du manteau, favorisant un système de grandes failles et la distension du socle. De plus, la thése du point chaud n'est pas exclue dans la dynamique du manteau.

la poussée continue de la plaque Afrique sur la plaque Eurasienne depuis le début de l'ère tertiaire : la tectonique est responsable des bouleversements géologiques de la partie Sud-Ouest de l'Europe. Les remontées de l'Italie et de l'Espagne, à l'origine de la genèse des Alpes et des Pyrénées, bousculent le socle. Les composantes verticales résultantes de ce mouvement le soulèvent ou l'abaissent, avec pour effets la création de bassins d'effondrement, telles que les Limagnes, mais aussi, le soulèvement des montagnes aplanies de l'ancien massif hercynien.

La conjugaison de ces phénomènes crée ainsi les conditions de formation d'un rift continental du nord au sud du Massif Central (et bien au delà d'ailleurs : fossé de la Bresse, plaine d'Alsace), et entraîne la fusion des matériaux du manteau supérieur. Les magmas générés remontent alors au grés des faiblesses de la croûte terrestre.

La chaîne des Puys se dresse en majeure partie sur un plateau cristallin parcouru par le jeu de failles bordières de la plaine d'effondrement de la Limagne de Clermont Ferrand.