Planète

Structure d'un tronc d'arbre

Dossier - Le bois, formation et structure
DossierClassé sous :botanique , bois , structure

-

Le bois est un matériau naturel issu des arbres utilisé dans le chauffage, la construction, l'ameublement, la fabrication d'outils et d'objets artistiques. Son mode de formation et sa structure microscopique expliquent ses propriétés remarquables.

  
DossiersLe bois, formation et structure
 

Chez les espèces ligneuses et pérennantes (arbres, arbustes, buissons), le fonctionnement du cambium suit un cycle (saisonnier dans les climats comportant des saisons bien tranchées). En région tempérée, le fonctionnement s'interrompt à l'automne et reprend au printemps. Chaque année, un nouveau cylindre de bois est formé à l'extérieur du précédent. Sur une coupe transversale de tronc, ces couches concentriques annuelles s'appellent des cernes.

Figure 6. Schématisation d'un tronc de 6 ans. Autour des faisceaux de xylème primaire (au centre), six cernes de bois ont été formées ; la plus externe est la plus récente ; elle est en contact avec le cambium (en jaune) ; celui-ci a également formé six cernes de phloème mais les plus anciennes ont éclaté par suite de l'augmentation du diamètre du tronc ; seule la plus récente (en rouge) est visible ; toute l'écorce ancienne a disparu, et est remplacée par la dernière production de liège.© Photo R. Prat
Figure 7. Coupe anatomique transversale d'un tronc de tilleul de 8 ans. Comparer avec le schéma précédent. Les cernes de bois sont irrégulières ; leur épaisseur dépend des conditions climatiques de l'année durant laquelle elles se sont formées. Le liber est éclaté vers l'extérieur par suite de l'augmentation du diamètre ; le cambium est la ligne qui sépare le bois (zone verte) et le liber (zone rouge) ; le liège est la zone foncée située en bas à droite. © Photo R. Prat

La partie fonctionnelle d'un tronc d'arbre est constituée du liber des dernières années, du cambium et du bois des dernières années.

Lorsqu'on sectionne un arbre, cambium et liber, tissus vivants, sèchent et disparaissent rapidement. Il ne reste plus de l'écorce que le liège à l'extérieur et le bois à l'intérieur.

Figure 8. Tronc de genêt fraîchement coupé. Il est très facile de séparer l'écorce du bois. La séparation s'effectue au niveau du cambium qui est le tissu le moins différencié donc le plus fragile.© Photo R. Prat