Le carrelage, la pierre, le béton ou le parquet présentent des avantages et des inconvénients différents. Mieux vaut les connaître avant de choisir le revêtement de sol de votre cuisine. © David R. Tribble, Wikipédia commons, CC BY SA 3.0

Maison

Quel revêtement choisir pour le sol d'une cuisine ?

Question/RéponseClassé sous :revêtement , décoration , revêtement de sol

Vous ne savez pas comment choisir le revêtement de sol d'une cuisine ? Béton ? Carrelage ? Parquet ? Plusieurs paramètres sont à prendre en compte, comme la facilité de nettoyage (impératif dans une cuisine, car c'est une pièce qu'on a tendance à salir plus rapidement que les autres). Voici une revue des solutions possibles, avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Revêtement de sol pour la cuisine : le carrelage

Lorsqu'on pense à un revêtement de sol pour cuisine, le carrelage vient immédiatement à l'esprit ! À raison d'ailleurs, car il a l'avantage d'être facile à nettoyer et de pouvoir être posé sur tous les sols. Son prix relativement bon marché en fait le revêtement de sol parfait pour les cuisines. Il comporte cependant quelques inconvénients. Tout d'abord, il est très dur, il ne pardonne pas lorsqu'on fait tomber de la vaisselle, contrairement à des matériaux plus souples comme le parquet ou le lino. De plus, il peut être glissant. Mieux vaut donc choisir un modèle « peau d'orange », moins lisse et donc moins glissant que les modèles plus classiques.

La pierre naturelle pour le sol de la cuisine

Elle est très esthétique et plutôt originale. Elle est également très résistante et facile à nettoyer. L'inconvénient majeur, c'est son prix (comptez au moins 30 euros le mètre carré) et sa porosité (il vous faudra traiter la pierre deux fois par an).

Le béton ciré

Il est très résistant et ne nécessite pas de pose de joints. Il est facile d'entretien mais il est cher et, comme la pierre naturelle, il a besoin d'un traitement particulier deux fois par an.

Le parquet

Le bois est isolant et particulièrement esthétique. En revanche, il est fragile, il se décolore facilement et il est difficile à traiter.

Pense bête : si vous optez pour le parquet, préférez l'huilage à la vitrification, déconseillée dans le cas présent.