Mots-clés |
  • génétique,
  • génome,
  • Nutrition
La nutrigénomique dans votre assiette

À l'heure où les problèmes nutritionnels se développent dans nos sociétés, la nutrigénomique, une discipline naissante, tente d'y trouver des explications et de développer des solutions en se concentrant sur les interactions entre le génome et les nutriments.

Page 2 / 10 - Le problème du surpoids et de l’obésité aujourd’hui Sommaire
PDF
Walter Wahli Spécialiste en endocrinologie moléculaire

Formatés par une société qui accorde une place prépondérante au bien-être physique et psychique et qui nous incite à prendre soin de notre apparence physique, nous sommes paradoxalement en présence d’un monde graduellement gagné par l’obésité. La progression de la prévalence de l’obésité et des maladies qui lui sont associées constitue en effet l’un des problèmes de santé majeurs à l’échelle planétaire. Simple effet médiatique de ces dernières décennies ? Il semblerait que non.

Bien que l’espèce humaine ait dû lutter pour surmonter la pénurie de nourriture, les famines, les maladies et les conditions difficiles de son environnement pendant des siècles, des études nationales lancées dans les années 1960 ont apporté les preuves indiscutables d’une explosion des taux d’obésité, commencée dès le début du siècle dernier dans les pays industrialisés.

Le nombre de personnes en surpoids a dépassé le nombre de personnes en insuffisance pondérale dans le monde. © Joe 13, Flickr, cc by nc sa 2.0
Le nombre de personnes en surpoids a dépassé le nombre de personnes en insuffisance pondérale dans le monde. © Joe 13, Flickr, cc by nc sa 2.0

Le XXIe siècle a vu, pour la première fois de l’histoire de l’espèce humaine, le nombre d’adultes en surpoids surpasser le nombre de ceux en insuffisance pondérale. Actuellement, tous niveaux de développement socio-économiques confondus, l’excès pondéral progresse de façon effrayante dans de nombreuses parties du monde, à tel point que l’on n’hésite plus à parler de pandémie.

Par ailleurs, la progression de l’obésité touche tout particulièrement les enfants et les adolescents, ce qui confère un caractère encore plus inquiétant à cette « obésomie », et l’élève au rang de problème capital de santé publique. En effet, l’excès de poids, classés parmi les dix principaux facteurs de risques de maladies au niveau planétaire, constitue un risque majeur dans le développement du diabète de type 2, de l’hypertension, des maladies cardiovasculaires et de certains types de cancers.

L’exercice physique est le principal moyen de dépenser de l’énergie pour l’organisme. © Yannick Barbier, Flickr, cc by nc sa 2.0
L’exercice physique est le principal moyen de dépenser de l’énergie pour l’organisme. © Yannick Barbier, Flickr, cc by nc sa 2.0

De façon générale, la prise de poids résulte de la mise en place d’un déséquilibre énergétique dans l’organisme, c’est-à-dire quand l’apport d’énergie dépasse la dépense, faisant pencher la balance du côté de la constitution de réserves. L’alimentation étant l’unique source d’apport calorique et l’exercice physique le moyen le plus évident de dépenser de l’énergie, il est incontestable qu’un régime alimentaire sain (ou une alimentation équilibrée) accompagné d’une activité physique suffisante sont des clés essentielles dans le maintien de l’équilibre énergétique du corps. Souvent, cette simple équation ne suffit néanmoins pas à expliquer tous les tenants du problème, car surpoids et obésité sont la résultante d’un enchevêtrement complexe de facteurs d’origines diverses, qui se combinent pour influencer l’efficacité avec laquelle un individu gère son équilibre énergétique.

La nutrigénomique dans votre assiette - 2 Photos

Sur le même sujet