Mots-clés |
  • médecine,
  • cancer

En vidéo : en immersion dans un laboratoire de lutte contre le cancer

En cette journée mondiale contre le cancer, Futura-Sciences propose une immersion dans les laboratoires de recherche qui luttent contre la maladie, à travers un reportage vidéo. Le but : comprendre comment la recherche s’organise pour mettre à mal la principale cause de mortalité en France.

Tous les cancers ne se ressemblent pas. Le plus mortel reste celui qui affecte les poumons (29.000 victimes en 2011, en France), dont on peut voir les cellules tumorales à l'image. Le cancer du sein, le plus fréquent chez la femme a été responsable de 11.500 décès et le cancer de la prostate, de loin le plus fréquent de tous, a tué 8.700 hommes. Quelles solutions la recherche peut-elle apporter ? © Wellcome Images, Flickr, cc by nc nd 2.0 Tous les cancers ne se ressemblent pas. Le plus mortel reste celui qui affecte les poumons (29.000 victimes en 2011, en France), dont on peut voir les cellules tumorales à l'image. Le cancer du sein, le plus fréquent chez la femme a été responsable de 11.500 décès et le cancer de la prostate, de loin le plus fréquent de tous, a tué 8.700 hommes. Quelles solutions la recherche peut-elle apporter ? © Wellcome Images, Flickr, cc by nc nd 2.0

PDF

Le cancer tue toujours. En 2011, 147.500 Français ont succombé à la maladie alors que 365.500 nouveaux cas ont été diagnostiqués. Les scientifiques sont confrontés à de nombreux écueils, comme les métastases ou l’hétérogénéité des tumeurs. Les médecins font de leur mieux mais les solutions thérapeutiques à leur disposition ne sont pas toujours suffisantes.

C’est pourquoi la recherche contre le cancer commence bien en amont. Dans leurs laboratoires, les biologistes tentent de mieux appréhender les cellules tumorales avant de passer le relais aux équipes suivantes qui chercheront à déterminer le traitement le plus adapté à chaque cas.

La recherche contre le cancer commence bien avant que les praticiens ne viennent en aide aux patients. Des aspects plus théoriques et appliqués sont nécessaires avant la prescription de traitements et de soins, comme le montre ce reportage tourné au CRCM. © Futura-Sciences

La recherche contre le cancer s’organise

Futura-Sciences s’est donc rendu dans les locaux du Centre de recherche en cancérologie de Marseille (CRCM), soutenu par l’Inserm, le CNRS, l’université d’Aix-Marseille et un hôpital, l’institut Paoli-Calmettes, pour y rencontrer des spécialistes de la lutte contre le cancer. Eux ne voient jamais les patients mais ils travaillent au quotidien pour leur procurer plus de chances de survie.

Dans ce reportage, Jean-Paul Borg, directeur du CRCM, revient sur son travail et sur ses objectifs permanents de contribuer à l’élaboration d’un nouveau médicament. Quant au chercheur Daniel Birnbaum, il explique sa quête quotidienne de traitements plus adaptés à chaque situation, en recherche appliquée, à l’interface de la théorie et de la pratique.

Grâce aux efforts des premiers compartiments de la recherche contre le cancer, les praticiens oncologues disposent alors d’armes nouvelles à opposer à la maladie. En retour, ils font remonter les problèmes rencontrés pour que les spécialistes de la recherche fondamentale trouvent une solution. Cet aspect fera d’ailleurs l’objet d’une nouvelle vidéo sur Futura-Sciences.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires