Vers un nouveau traitement du cancer et des maladies génétiques

DossierClassé sous :génétique , traduction , amynoglycosides

Olivier Namy

-

Actuellement la plupart des maladies génétiques sont incurables. En 2000 puis plus récemment en juin 2002, la thérapie génétique a permis de soigner des "bébés bulles". Cependant ces protocoles ont récemment été arrétés suite à l'apparition chez un des enfants traités d'une leucémie, liée à l'intégration du transgène dans un gène suppresseur de tumeur. Ce problème souligne la difficulté de mettre au point une technique efficace et sure de thérapie génique. Ce dossier aborde la possibilité d'utiliser une autre approche thérapeutique afin de soigner ou de réduire les effets d'un nombre important de maladies génétiques et de cancers.

  
DossiersVers un nouveau traitement du cancer et des maladies génétiques
 

Actuellement la plupart des maladies génétiques sont incurables. En 2000 puis plus récemment en juin 2002, la thérapie génétique a permis de soigner des "bébés bulles". Cependant ces protocoles ont récemment été arrétés suite à l'apparition chez un des enfants traités d'une leucémie, liée à l'intégration du transgène dans un gène suppresseur de tumeur. Ce problème souligne la difficulté de mettre au point une technique efficace et sure de thérapie génique. Ce dossier aborde la possibilité d'utiliser une autre approche thérapeutique afin de soigner ou de réduire les effets d'un nombre important de maladies génétiques et de cancers.

Par le Dr Olivier Namy, Université de Cambridge, Angleterre

Image de la sous unité 50S du ribosome de Haloarcula marismortui à une résolution de 2,4Å. L'ARNr est représenté en gris, les protéines constitutives du ribosome sont représentées en jaune et se situent quasiment uniquement à la périphérie. D'après Ban, N et collaborateurs. Science, 289, 905-920 (2000)
  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.