Mots-clés |
  • zoologie,
  • poisson

Anguille

PDF

Anguille est le nom vernaculaire de plusieurs espèces de poissons longiformes aux nageoires pectorales petites, dépourvus de nageoires pelviennes.

Les populations de la plupart des espèces du genre Anguilla sont en forte régression pour plusieurs raisons : surpêche, pollution et perturbation endocrinienne. En 2009, l'anguille européenne (Anguilla anguilla) est considérée comme menacée (et protégée).

C'est un poisson gras et prisé qui peut bioaccumuler de nombreux polluants (métaux lourds, dioxines ou PCB qui se concentrent dans le gras). Les adultes sont capturés au chalut, à la nasse, à la foène, à la vermée, à la ligne dormante.

Anguilla anguilla. © Ron Offermans Licence de documentation libre GNU, version 1.2
Anguilla anguilla. © Ron Offermans Licence de documentation libre GNU, version 1.2

La pêche à la civelle

La civelle (ou la pibale) est l'alevin (ou leptocéphale) de l'anguille, qui a 2.900 alevins par kilogramme, elle mesure 7 mm au moment de s'engager sur le retour depuis les Sargasses, elle deviendra adulte en douze mois.

La pêche à la civelle est ouverte d’octobre à avril. Les civelles sont attirées la nuit au moyen de lampes et capturées au tamis. Chaque bateau ne peut en utiliser plus de deux mais personne n’interdit d’avoir deux bateaux ! Elle figurera à l’annexe II de la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (convention de Washington) à compter du 13 mars 2009.

Reproduction de l’anguille

Les anguilles pondent en mer des Sargasses vers 400 mètres de profondeur au-dessus des fonds de 6.000 à 7.000m. En mars-avril, l'œuf éclot et la larve leptocéphale mesure de 5 à 15 mm de long, a un corps transparent et rubané. Ces leptocéphales migrent vers les côtes européennes qu'elles atteindront 8 à 9 mois plus tard. Selon une (des) hypothèse, ces larves se laisseraient entraîner par le Gulf Stream mais elles nagent quand même activement.

Arrivées au niveau du plateau continental, elles se transforment en civelles encore incolores (environ 60 mm.). Les civelles essaient de remonter les estuaires du golfe de Gascogne dès la mi-octobre, de Bretagne en janvier, de la Manche en février, de la Baltique en mars-avril. Elles resteront en eaux saumâtres jusqu'en été etcertaines remonteront les cours d'eau et grossiront. Leur dos deviendra brun verdâtre, leur ventre jaunâtre d'où leur nom d'anguille jaunes.

Alimentation de l'anguille

Les anguilles argentées mâles de 6 à 12 ans mesurent de 29 à 51cm, les femelles âgées de 9 à 19 ans de 42 à 100 cm. Notons que les anguilles que l'on empêche de regagner la mer peuvent atteindre de 25 à 50 ans. 
Le poids maximal de l'anguille est de 3,5 kg.

Les anguilles s'alimentent surtout la nuit. En eaux douces, elles se nourrissent d'invertébrés, mollusques, larves d'insectes, insectes, crustacés et poissons. Elles ne s'alimentent pas l’hiver où elles s'enfoncent dans la vase.
 
L’anguille, espèce en danger

(Résumé d’un article paru sur www.cemagref.fr/presse en 2005)

En France, une alarme date 1984. Depuis, le stock d’anguilles ne cesse de diminuer. La population aurait ainsi été divisée par 10 en vingt ans. En 1998, suite aux positions des scientifiques européens, le CIEM (Comité international pour l’exploration de la mer) et la FAO considèrent que le stock d’anguilles est menacé. En 2004, l’Union européenne préconise des mesures d’urgence.

La pêche est un facteur de diminution de la population d’anguilles : dans l’estuaire de la Vilaine, fermé par un barrage, le taux de capture des civelles avoisine les 95 %. Un taux de 10 et 15 % est estimé dans les autres estuaires salés. Si l’on ajoute les 15 % de civelles prélevées en eaux douces et les 10 % d’anguilles jaunes, plus les captures d’anguilles argentées, l’addition est lourde. Et des scientifiques ont évalué que le stock de géniteurs de la mer des Sargasses était trop faible. Des problèmes migratoires sont en cause. À l’aller, on craint une mortalité due aux modifications des courants. Au retour, c’est un parasite (anguillicola) qui semble perturber leur migration marine. Autres responsables : les barrages qui bloquent l’accès au bassin versant et aspirent les anguilles dans les turbines à la descente, ainsi que la réduction des zones humides. Enfin, l’anguille semble particulièrement sensible aux pesticides.

Le rôle de la recherche : apporter des éléments fiables pour aider à prendre des mesures de protection et de gestion. Pour cela, Patrick Lambert a mis au point un modèle qui permet d’avoir une vision globale de la population d’anguilles dans un bassin versant. L’objectif est de calculer la production d’anguilles argentées à partir d’arrivées de civelles. Pour ce faire, le modèle intègre les processus biologiques, le vieillissement, la différenciation sexuelle et le déterminisme du sexe, la préparation au retour, la mortalité naturelle et le déplacement des anguilles. Patrick Lambert espère que le modèle pourra servir à sensibiliser les gestionnaires.

L'anguille est un poisson gras. © Mederic-Flickr CC by nc nd 2.0 L'anguille est un poisson gras. © Mederic-Flickr CC by nc nd 2.0

Anguille - 2 Photos


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires