Mots-clés |
  • Maison,
  • avion

Avion

PDF

L'avion est un aéronef, mû par un moteur, et qui se maintient en l'air à l'aide de réactions aérodynamiques sur des surfaces portantes.

Histoire de l'aviation

Le début de l'aviation est souvent attribué à Clément Ader, qui parvient à décoller et à parcourir plus de 40 m à l'aide d'un aéroplane, Éole. Cependant, en raison de la hauteur de vol (20 cm), l'essai n'est pas qualifié de premier vol. C'est le 17 décembre 1903 qu'Orville et Wilbur Wright effectuent une série de quatre vols sur une plage de Caroline du Nord. Leur appareil est un biplan composé de deux ailes de 12 m d'envergure, d'une hélice et d'un moteur à explosion. Le terme « aéroplane » devient « avion » en hommage à Clément Ader, qui avait nommé ses appareils par ce terme. Ce nom se développe après la première guerre mondiale.

Principe de l'avion

Toute l'aviation repose sur le principe de trois forces : la poussée du moteur, le poids, l'effet de la gravité sur l'avion, et sur la résultante des forces aérodynamiques : la portance et la traînée. Ainsi, quatre vecteurs s'exercent : la traction à l'avant, la traînée à l'arrière, la portance vers le haut et le poids vers le bas de l'appareil. Pour que l'avion puisse se maintenir en vol, la traction doit être compensée par la traînée, et le poids équilibré par la portance. Le pilotage consiste donc à trouver un point d'équilibre, en sachant que la réduction des gaz entraîne une diminution de la traction et que la portance est proportionnelle au carré de la vitesse. Aujourd'hui, l'aviation est un mode de transport de plus en plus utilisé, et l'amélioration des techniques de vol et des moteurs permet de réduire la durée des vols. 

Un North-American P51 Mustang, monomoteur à hélice, à moteur à pistons, utilisé par l'armée de l'air des États-Unis à la fin de la seconde guerre mondiale. Son moteur Rolls-Royce Merlin développe 1.700 chevaux. Quarante ans plus tôt, en 1903, le moteur du Flyer des frères Wright offrait une puissance de 12 chevaux... © U.S. Air Force, Domaine public, Wikimédia Commons Un North-American P51 Mustang, monomoteur à hélice, à moteur à pistons, utilisé par l'armée de l'air des États-Unis à la fin de la seconde guerre mondiale. Son moteur Rolls-Royce Merlin développe 1.700 chevaux. Quarante ans plus tôt, en 1903, le moteur du Flyer des frères Wright offrait une puissance de 12 chevaux... © U.S. Air Force, Domaine public, Wikimédia Commons

Avion - 1 Photo


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires