Mots-clés |
  • informatique,
  • smartphone,
  • PC

Windows a 25 ans

Voilà désormais un quart de siècle que les PC affichent des fenêtres : en cette fin novembre, Windows fête en effet ses 25 ans. Petit retour sur une histoire à peine moins longue que celle de la « micro-informatique ».

Windows 7. Après l'accueil glacial qu'a subi Vista, Windows 7 est reçu plus chaleureusement. Il n'entraîne pas l'enthousiasme mais apporte quelques fonctions bienvenues... Mais pas de révolution : 25 ans plus tard, les fenêtres sont toujours là. Le changement conceptuel des interfaces viendra-t-il des smartphones ? © Futura-Sciences Windows 7. Après l'accueil glacial qu'a subi Vista, Windows 7 est reçu plus chaleureusement. Il n'entraîne pas l'enthousiasme mais apporte quelques fonctions bienvenues... Mais pas de révolution : 25 ans plus tard, les fenêtres sont toujours là. Le changement conceptuel des interfaces viendra-t-il des smartphones ? © Futura-Sciences

Windows a 25 ans - 4 Photos

PDF

Le système d'exploitation Windows, développé par la société américaine Microsoft, fête son 25e anniversaire. Depuis le Windows 1.0, le fameux logiciel n'a cessé de dominer très largement le marché des ordinateurs personnels. Il est aujourd'hui installé sur plus de 9 ordinateurs sur 10 dans le monde.

De windows 1.01 à Windows 7

20 novembre 1985 : La date marque l'acte de naissance de Windows 1 (version 1.01, basée sur MS-DOS), premier système d'exploitation graphique lancé par Microsoft, fondée dix ans plus tôt par Paul Allen et un certain Bill Gates. L'entreprise informatique de Redmond, près de Seattle, proposait avec ce logiciel vendu 99 dollars une interface graphique permettant aux possesseurs de microordinateurs de gérer différentes applications, comme des bases de données documentaires, un bloc-notes, ou des tables de calculs.

Windows en 1985 (on ne disait pas Windows 1). Fini l’écran noir ! Cette surcouche logicielle, lancée au démarrage, vient ajouter une interface en couleurs à l’antédiluvien MS-Dos. L’écran présente des outils dans des fenêtres, d’où le nom… On ne peut ouvrir que quatre fenêtres, qui ne se superposent pas. Beaucoup d’utilisateurs restent dubitatifs : Windows reste très loin de l’interface du Macintosh d’Apple (on commençait seulement à dire Mac), certaines actions sont finalement plus compliquées qu’à l’aide du mode commande de MS-Dos et, de plus, l’utilitaire Norton, une surcouche logicielle également, en fait davantage entre des mains expertes. © Microsoft
Windows en 1985 (on ne disait pas Windows 1). Fini l’écran noir ! Cette surcouche logicielle, lancée au démarrage, vient ajouter une interface en couleurs à l’antédiluvien MS-Dos. L’écran présente des outils dans des fenêtres, d’où le nom… On ne peut ouvrir que quatre fenêtres, qui ne se superposent pas. Beaucoup d’utilisateurs restent dubitatifs : Windows reste très loin de l’interface du Macintosh d’Apple (on commençait seulement à dire Mac), certaines actions sont finalement plus compliquées qu’à l’aide du mode commande de MS-Dos et, de plus, l’utilitaire Norton, une surcouche logicielle également, en fait davantage entre des mains expertes. © Microsoft

Windows 2 sort deux ans plus tard, en décembre 1987, mais c'est avec la troisième mouture, Windows 3, en mai 1990 (puis Windows 3.1 en 1992), que Microsoft connaît son premier grand succès commercial. Commercialisé directement sur les nouveaux PC, cet OS présente une interface plus conviviale et plus évoluée (prise en charge des CD-Rom, affichage des couleurs en 24 bits, etc.).

Le 24 août 1995, quelques jours avant la rentrée des classes, et alors qu'Apple et ses Mac sont en chute libre sur le marché de l'informatique personnelle, Microsoft sort Windows 95. Livré en CD-Rom ou fourni sous forme de licence avec les nouveaux ordinateurs de bureau, Windows 95 parvient, en quelques mois à peine, à devenir jusqu'alors le système d'exploitation le plus populaire de l'histoire informatique.

Dans l'univers PC, ce système d'exploitation a apporté des améliorations flagrantes pour l'utilisateur, notamment en matière d'interface et de présentation graphique. Il introduit par exemple le bouton « Démarrer » en bas à gauche du bureau et la barre des tâches, deux fonctions toujours présentes aujourd'hui, mais également le navigateur Internet Explorer, pour surfer sur une Toile encore embryonnaire.

Windows 95 fut remplacé trois ans plus tard par Windows 98 dont le succès fut retentissant et planétaire.

Windows 98 prend la succession de Windows 95. MS-Dos a disparu : il n’en reste qu’un mode commande (encore présent dans Windows 7), qui affiche une fenêtre où on retrouve l’écran du PC originel. Internet Explorer est incorporé, ce qui vaudra à Microsoft les foudres de la Commission européenne. Mais Windows, désormais bien adapté à Internet, s’est définitivement imposé sur les ordinateurs personnels. © Microsoft
Windows 98 prend la succession de Windows 95. MS-Dos a disparu : il n’en reste qu’un mode commande (encore présent dans Windows 7), qui affiche une fenêtre où on retrouve l’écran du PC originel. Internet Explorer est incorporé, ce qui vaudra à Microsoft les foudres de la Commission européenne. Mais Windows, désormais bien adapté à Internet, s’est définitivement imposé sur les ordinateurs personnels. © Microsoft

Ont suivi Windows NT, dédié aux professionnels et aux entreprises, un Windows Me (Millenium) en 2000 moins apprécié que Windows 98, puis Windows XP en 2001, qui reste à ce jour l'OS de Microsoft ayant eu la plus longue carrière (près de dix ans).

Windows XP a été successivement remplacé par Windows Vista (2007), fortement décrié, et Windows 7 (2009). Dernier OS de Microsoft en date, Windows 7 a reçu des critiques nettement plus favorables que Vista, grâce notamment à une meilleure optimisation et une sécurisation plus avancée.

Le succès mondial de Windows

Selon les données du site spécialisé Net Applications, Windows XP était, en octobre 2010, le système d'exploitation le plus utilisé au monde, avec près de 59 % de parts de marché, devant Windows 7 (18,33 %), Windows Vista (12,93 %), et Mac OS X d'Apple (moins de 5 % pour les différentes versions).

Les rançons de ce succès sont également nombreuses. Exemple avec la prolifération des virus, qui attaquent principalement les systèmes Windows, mais aussi les condamnations pour abus pour position dominante. La Commission européenne a ainsi infligé 497 millions d'euros d'amende à Microsoft en 2004, avant de doubler cette somme en 2008 (899 millions).

D'ici deux ans, Microsoft devrait sortir la huitième génération de Windows (Windows 8). L'avenir du célèbre logiciel passe également par les smartphones, où la firme vient juste de lancer Windows Phone 7, un OS spécialement conçu pour les téléphones mobiles à écran tactile.

Windows XP montre de réelles améliorations par rapport à Windows 98. Quand apparaîtra Vista, nombreux seront ceux, même parmi les entreprises, à chercher conserver cette version... © Microsoft
Windows XP montre de réelles améliorations par rapport à Windows 98. Quand apparaîtra Vista, nombreux seront ceux, même parmi les entreprises, à chercher conserver cette version... © Microsoft

Les dates-clés de Windows

  • 20 novembre 1985 : sortie de Windows 1.0.1
  • 22 mai 1990 : lancement de Windows 3.0
  • 24 août 1995 : lancement de Windows 95
  • 25 juin 1998 : sortie de Windows 98
  • 25 octobre 2001 : sortie de Windows XP
  • 31 décembre 2001 : arrêt du support pour Windows 95
  • 24 mars 2004 : Microsoft est condamné à payer une amende de 497 millions d'euros par l'UE pour abus de position dominante sur le marché des lecteurs multimédia et de supprimer son Media Player de Windows.
  • 30 janvier 2007 : sortie de Windows Vista
  • 27 février 2008 : Bruxelles inflige une amende record à Microsoft (899 millions d'euros) pour avoir tardé à assurer l'interopérabilité des ses logiciels avec ceux des concurrents.
  • 22 octobre 2009 : sortie de Windows 7
  • 21 octobre 2010 : sortie de Windows Phone 7 pour les smartphones

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires