Si la folie Pokémon Go semble marquer le pas, le jeu dispose tout de même d’une base installée encore très importante. © Zanariah Salam, Shutterstock

Tech

Pokémon Go déjà sur le déclin ?

ActualitéClassé sous :smartphone , Pokémon Go , Niantic Labs

Après un démarrage en trombe et plus de 100 millions de téléchargements, Pokémon Go commence à s'essouffler. Selon une série de statistiques, le jeu de réalité augmentée a perdu 15 millions d'utilisateurs quotidiens en un mois. Si l'effet de mode est peut-être en train de passer, la base installée reste encore puissante mais il faudra sans doute que le jeu se renouvelle pour conserver son attrait.

Sommes-nous en train d'assister à un effet soufflé autour de Pokémon Go ? Lancé début juillet, le jeu pour smartphones basé sur la réalité augmentée a pris tous les observateurs de cours en rencontrant un succès immédiat et fulgurant. Trois semaines après sa sortie, Pokémon Go atteignait le cap des 100 millions de téléchargements de ses applications sur Android et iOS et générait 10 millions de dollars de recettes quotidiennes à travers le système de vente intégré qui permet de faire progresser les Pikachu, Salamèche, Bulbizarre et autres Carapuce moyennant finance.

Mais voilà, trois semaines plus tard, l'engouement pour le jeu créé par Niantic Labs, ex-filiale de Google à qui l'on doit le jeu Ingress, a sérieusement baissé. En effet, le site Bloomberg a compulsé une série de statistiques fournies par le cabinet d'analyse Axiom Capital Management qui sont sans appel.

Ce graphique, publié par le site Bloomberg d’après des données recueillies par Axiom Capital Management, montre le déclin du nombre d’utilisateurs actifs quotidiens de Pokémon Go au cours des trois dernières semaines. © Axiom Capital Management, Apptopia, Bloomberg

Jouer à Pokémon Go en hiver sera sans doute moins plaisant

Plusieurs indicateurs clés sont en repli : le nombre de téléchargements tout d'abord, mais aussi le nombre d'utilisateurs actifs au quotidien, le temps passé à utiliser l'application ainsi que l'engagement (ratio entre le nombre d'utilisateurs actifs par jour et le nombre d'utilisateurs actifs par mois). Entre la mi-juillet et la mi-août, le nombre d'utilisateurs quotidiens est passé de 45 à moins de 30 millions.

Comment expliquer cette chute brutale ? Les raisons sont vraisemblablement multiples : des joueurs happés par l'effet de mode et qui se lassent, des curieux qui n'accrochent pas, l'investissement en temps requis pour progresser que l'on ne peut pas forcément maintenir sur la durée, un manque de nouveautés pour relancer l'attrait.

Et les choses pourraient encore empirer avec la fin des vacances et la rentrée scolaire qui se profile et va priver bon nombre de joueurs de temps à consacrer à leur chasse. Ajoutons enfin le fait qu'il est plus plaisant de chercher des Pokémon en été qu'en hiver, lorsqu'il fait froid... Bref, passé l'effet de mode, Niantic Labs va sans doute devoir trouver de nouveaux ressorts pour prolonger la « pokémania ».

Cela vous intéressera aussi