Tech

Baisser de rideau pour Netscape

ActualitéClassé sous :Internet , cern , Mosaïc

Netscape était bien plus qu'un simple logiciel. Monstre sacré d'Internet, il en a permis l'explosion en plaçant la navigation sur le Web à la portée de tous. Ce programme de légende rendra son dernier soupir dans un mois.

Netscape 8. Crédit Netscape

Tom Drapeau, le directeur de Netscape, vient d'annoncer officiellement la fin du développement du logiciel et de ses mises à jour pour le premier février 2008. « Compte tenu du focus d'AOL et du succès que la Fondation Mozilla a rencontré dans le développement de produits critiques reconnus, nous estimons que c'est le bon moment pour mettre un terme au développement des navigateurs sous la marque Netscape, de passer la main entièrement à Mozilla et d'encourager les utilisateurs de Netscape à adopter Firefox », annonce-t-il sur son blog.

L'aventure avait débuté lorsqu'en 1993, Marc Andressen, alors simple étudiant au NCSA (National Center for Supercomputing Applications) de l'université d'Illinois à Urbana-Champaign (Etats-Unis) a développé Mosaïc, un projet de navigateur destiné à simplifier la recherche sur Internet qui jusque-là réclamait d'entrer manuellement des lignes de code. Mais les usages étaient encore rares. Le World Wide Web, créé trois ans plus tôt au Cern (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) comportait environ 200 sites à usage exclusivement professionnel.

Le 15 septembre 1994, Marc Andressen s'associe avec Jim Clarck et crée l'entreprise Mosaic Communications Corps. qui connaîtra un succès fulgurant, puisqu'un an plus tard, Mosaïc équipe 80 % du parc mondial des ordinateurs connectés au réseau. Mosaïc est ensuite rebaptisé Netscape.

Les premiers signes de déclin apparaîtront cependant très tôt, avec l'apparition en 1995 d'Internet Explorer, le concurrent signé Microsoft. Considéré comme peu fiable à ses débuts, ce dernier sera notablement amélioré et sa distribution gratuite donnera le coup de grâce au navigateur pionnier qui sera dépassé à partir de 1998. Mais cela n'empêchera pas Marc Andressen de réaliser un des plus grands bluffs du siècle en vendant Netscape à AOL pour un montant complètement surévalué de 4,2 milliards de dollars.

Une fin inéluctable

S'amorce alors une période d'euphorie généralisée, qui verra se vendre pratiquement n'importe quoi à n'importe quel prix pourvu qu'il y ait un rapport avec Internet... Mais l'inflation sera de courte durée et l'illusion collective retombera rapidement, provoquant l'implosion de ce que l'on appelle depuis la "bulle Internet".

Finalement, America Online rachètera Netscape en 1998 pour 4 milliards de dollars, mais même si Netscape continuera d'être développé et si les versions s'enchaîneront, ses parts de marché ne cesseront de diminuer. Une statistique, publiée en novembre 2007 par Net Applications donnait 77,4 % de parts de marché à Microsoft Internet Explorer, 16 % à Firefox, et 0,6 % à Netscape...

Aussi, la décision d'asséner l'ultime coup de grâce à Netscape ne surprend-elle plus personne. D'autant que le célèbre navigateur, qui restera toutefois téléchargeable sur le site d'AOL, n'est plus aujourd'hui qu'une version différemment habillée de Firefox, vers lequel l'éditeur invite désormais ses clients à se tourner.

Cela vous intéressera aussi