Après avoir investi la peinture, la musique et bien sûr le jeu vidéo et la santé, l'intelligence artificielle va-t-elle créer des campagnes de publicité ? Un créatif français a nourri un réseau neuronal de publicités Nike très connues, et voici le résultat...

Cela vous intéressera aussi

Ce spot a été produit à titre expérimental et il n'est donc pas officiel mais c'est la première publicité créée par une intelligence artificielleintelligence artificielle. C'est le concepteur-rédacteur Jean-Baptiste Le Divelec qui en est à l'origine car il a toujours été « fasciné par les réseaux neuronaux et le deep learningdeep learning ». Avec des amis, il explique qu'il a alimenté un réseau neuronalréseau neuronal avec plus d'une « dizaine d'années de publicités Nike » pour voir si l'intelligence artificielle était capable de créer une publicité originale.

Il précise bien que Nike n'est pas à l'initiative du projet, mais il s'est appuyé sur des publicités populaires et connues de tous. Il avait besoin de s'appuyer sur une marque emblématique, mondiale, et dont le corpus de publicités était facilement accessible. On en dénombre 20, et l'intelligence artificielle a fonctionné comme un générateurgénérateur de textes automatiques. Notamment GPT-2, mis au point par Open-IA, et dont l'utilisation reste universitaire, tant la création de faux textes pourrait poser de problèmes à l'ère du « deep fake » et des « fake newsfake news ».

On n'est pas loin de l'écriture automatique lorsque l'IA conçoit une publicité. © Jean-Baptiste Le Divelec

Le prochain slogan va-t-il naître d'une IA ?

Là, il s'agit simplement d'une expérience de création. Jean-Baptiste Le Divelec explique à The Next Web qu'il avait été marqué par les performances de l'IA en musique ou en peinture, persuadé donc que « la machine » pouvait aussi être créatrice. À l'arrivée, le spot de 50 secondes a tout d'une publicité Nike, avec la musique, les codes couleurscouleurs, le rythme et l'importance de la sémantique.

Le publicitaire l'a appelé « AI et Kennedy » et même s'il reconnaît qu'on est « à la limite de l'inintelligible » et de « l'absurde », il y observe « une touche de génie ». Pour lui, le prochain slogan fort d'une marque ou le prochain spot de publicité, comme « Just Do It » pourrait donc naître du cerveaucerveau d'une intelligence artificielle. Il y a un siècle, on appelait ça le surréalisme, et c'est peut-être l'avenir de la publicité.

Bon plan

Découvrez nos codes promo Nike Store