Un cambriolage record d’Ethereum sur une plateforme majeure de la blockchain. © Quatrox Production, Adobe Stock
Tech

Un hacker vole plus de 320 millions de dollars en cryptomonnaie

ActualitéClassé sous :cybersécurité , Blockchain , arnaque aux cryptomonnaies

-

Ce pirate s'est attaqué à Wormwhole, une plate-forme de référence, pour passer d'une blockchain à une autre. Le butin s'élève à 324 millions de dollars.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La blockchain : une révolution à craindre ou à provoquer ?  Les blockchains sécurisent n'importe quelle transaction en enregistrant dans des blocs l'historique des échanges. Ces données sont cryptées et disséminées dans un réseau décentralisé par essence non contrôlé. Les cryptomonnaies ne sont donc qu'une des applications possibles. Et elles sont innombrables, nous démontre Gilles Babinet, spécialiste de l'économie numérique. 

Il s'agit de l'un des plus grands vols de cryptomonnaies et le second plus grand braquage pour un service DeFi. Le pirate a ainsi volé plus de 324 millions de dollars en crypto-monnaie au DeFi, Wormhole. Les DeFi sont un type de plateforme dont l'acronyme est la contraction des mots Finance et Décentralisée. En reposant sur la blockchain, elle propose un système monétaire alternatif à l'industrie financière existante. La plate-forme assure le transfert de cryptomonnaies entre différents réseaux de blockchain.

C'est justement Wormhole qui a déclaré dans une série de tweets mercredi après-midi que des pirates avaient mis la main sur 120.000 Weths (Wrapped ETH), une variante de l'Ethereum. Un casse d'une valeur totale de près de 324 millions de dollars qui a entraîné immédiatement la mise hors ligne des systèmes de Wormhole pour maintenance.

Une prime pour le hacker

Le pirate, qui a récupéré ces 120.000 Weths de la blockchain Solana, en a converti 93.750 en les transférant sur la blockchain Ethereum. Comme il apparait que ce vol provient d'une faille sur la plateforme, Certus One, qui gère le développement de Wormhole, a proposé une prime au pirate. Ce « bug bounty » s'élève à 10 millions de dollars, si les hackers décident de révéler comment ils sont parvenus à pénétrer le système et dérober la cryptomonnaie. En échange, ils demandent aussi le retour de la cryptomonnaie sur la plateforme. Depuis cette proposition, Wormhole est parvenu à corriger la vulnérabilité et remet en service sa plateforme.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !