Tu aimes les challenges, tu as une âme d’enquêteur, un bon relationnel et tu sais être convaincant quand il le faut ? Le métier de chasseur de tête devrait te plaire ! Découvre ce métier de l’ombre et déniche les talents de demain.
 

Le chasseur de tête est un dénicheur de talent. Travaillant pour le compte d’un cabinet ou d’une entreprise, le chasseur de tête prend d’abord connaissance du profil recherché par le recruteur. Qualités humaines, compétences professionnelles, expérience, le chasseur de tête va passer au crible chaque candidat potentiel, afin de trouver la perle rare correspondant au poste ouvert par le recruteur et aux caractéristiques demandées. 
Pour mener à bien ses recherches, le chasseur de tête va être en veille constante. Réseaux sociaux, cvthèque, contact en entreprise, il va activer son réseau afin de dénicher le prochain talent de son commanditaire. Parmi les profils les plus recherchés, des cadres de haut niveau et à forte expertise, avec un haut potentiel ou issu d’un secteur de pointe.
Une fois le profil idéal repéré, le chasseur de tête prend contact directement mais discrètement avec cette personne pour un premier échange. C’est l’occasion pour lui de voir si le candidat potentiel correspond bien au profil demandé par l'entreprise. Le chasseur de tête doit alors faire preuve de conviction, d’empathie et savoir mener à bien une négociation afin de convaincre la personne de changer d’entreprise si elle est déjà en activité ou d’accepter le poste si elle est en recherche d’emploi. Si le candidat se montre intéressé par l’offre, le chasseur de tête va alors le mettre en relation avec l’entreprise pour convenir d’un entretien.

Les principales compétences et qualités à avoir

Le métier de chasseur de tête demande différentes qualités et compétences :

  • avoir un très bon relationnel ;
  • faire preuve de discrétion ;
  • savoir se montrer convaincant et persuasif ;
  • faire preuve d’empathie et de diplomatie ;
  • avoir de bonnes capacités d’adaptation ;
  • avoir un bon sens de l’écoute ;
  • être en veille permanente ;
  • parler un anglais professionnel ;
  • maîtriser le marché de l’emploi et le monde de l’entreprise ;
  • connaître les techniques d’évaluation et d’entretien.
Une fois le candidat parfait trouvé, le chasseur de tête le contacte pour vérifier qu'il correspond bien aux attentes de l'entreprise, puis les met en relation afin de procéder à une rencontre et à un entretien d'embauche.
Une fois le candidat parfait trouvé, le chasseur de tête le contacte pour vérifier qu'il correspond bien aux attentes de l'entreprise, puis les met en relation afin de procéder à une rencontre et à un entretien d'embauche.

Les conditions de travail

Le chasseur de tête exerce en journée avec des horaires plutôt classiques. Il travaille sur ordinateur, et doit maîtriser différents métiers ainsi que leurs qualifications requises. S’il travaille pour un grand cabinet international, il peut être amené à se déplacer à l’étranger et à avoir des horaires plus étendus. En veille permanente pour acquérir de nouveaux talents, le chasseur de tête a de beaux jours devant lui, tant les entreprises sont à la recherche d’experts dans de multiples secteurs d'activité.

Comment devenir chasseur de tête ?

Il n’existe pas de parcours type pour devenir chasseur de tête. Certains d’entre eux exercent même sans formation, grâce à leur expérience professionnelle, leur expertise et leur réseau. 
Pour les autres, un niveau bac + 5 est souvent de mise tant le poste demande une expertise métier. Les candidats peuvent être issus d’une école de commerce, d’un IEP, être diplômés d’un master en gestion des ressources humaines, d’un master en psychologie, en sciences sociales ou encore en sociologie. Un master en droit social et relations sociales dans l’entreprise est également possible, tout comme un master gestion des ressources humaines. L’obtention d’un MBA est également un bon atout pour travailler à l’international.

Le salaire d’un chasseur de tête

Un chasseur de tête débutant gagne une rémunération comprise entre 2300 et 3100 euros brut mensuel. Avec de l’expérience, son salaire pourra se situer entre 4000 et 7000 euros brut par mois.

Les perspectives d’évolution d’un chasseur de tête

S’il exerce dans une grande entreprise, un chasseur de tête peut évoluer vers un poste de chef du personnel, de responsable ou de directeur des ressources humaines, de consultant, ou encore de responsable recrutement mobilité. Il peut également devenir travailleur indépendant et créer son propre cabinet de chasseur de tête.

Entreprises qui emploient des chasseurs de tête

  • Entreprise publique ou privée ;
  • cabinet de recrutement ;
  • cabinet de chasseur de tête ;
  • grand cabinet international ;
  • profession indépendante.