Vous avez besoin de financer vos études, mais vous ne connaissez ni les aides ni les solutions existantes ? Voici un petit tour d’horizon des aides financières auxquelles vous pouvez peut-être prétendre.
 

Cela vous intéressera aussi

La vie d’étudiant, vous en avez toujours rêvé ? Mais encore faut-il pouvoir la financer ! Entre le coût des études, le loyer à payer, les courses, les transports, il n’est pas toujours facile de tout faire entrer dans un budget étudiant généralement limité. Voici quelques solutions pour vous permettre de financer en partie vos études et diminuer votre stress à l’idée de ne pas pouvoir tenir votre budget mensuel étudiant.

Le prêt étudiant

Le prêt étudiant est un crédit à la consommation accordé par une banque ou par un organisme de crédit. Destinés aux étudiants de 18 à 25 ans, voire 28 ans pour certains établissements, ces prêts affichent généralement des taux d’intérêt très bas, compris entre 0 % et 2 %. Le montant emprunté dépend de vos besoins et de vos capacités de remboursement, et peut ainsi aller jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros pour certains établissements. 

Tout crédit vous engage et doit être remboursé. Ainsi, en fonction de votre caution (un garant est obligatoire pour obtenir ce type de prêt), de vos revenus, de la durée et du coût de vos études, une banque peut refuser de vous octroyer un prêt étudiant si elle estime que vous ne serez pas en mesure de le rembourser. De nombreux établissements financiers proposent le remboursement du crédit sur une durée allant jusqu’à 10 ans maximum. Il est également possible d’effectuer un remboursement anticipé souvent sans pénalité et les frais de dossier sont généralement offerts. Avant de souscrire à ce type de prêt, n’hésitez pas à faire la tournée des banques et des établissements de crédit pour comparer les offres et les conditions.

Pour financer ses études, un étudiant peut contracter un emprunt auprès d'une banque et bénéficier de taux d'intérêt généralement avantageux. © Richard Villalon, Adobe Stock
Pour financer ses études, un étudiant peut contracter un emprunt auprès d'une banque et bénéficier de taux d'intérêt généralement avantageux. © Richard Villalon, Adobe Stock

Le prêt étudiant garanti par l’État

Afin d’élargir l’accès à l’emprunt étudiant, l’État a décidé de créer le prêt étudiant garanti par l’État. Il est destiné à tous les étudiants de 18 à 28 ans, de nationalité française ou celle d’un pays membre de l’Espace économique européen et résidant en France depuis au moins cinq ans. Ce prêt permet d’emprunter jusqu’à 20.000 euros maximum sans condition de ressources ni demande de garant ou de caution d’un proche. C’est en effet l’État qui apporte sa garantie aux banques partenaires via la Banque publique d’investissement. Elle ne couvre cependant que 70 % du montant du prêt, prêt que vous devrez rembourser, la garantie de l’État ne jouant que si la banque prouve qu'elle a tenté sans succès de récupérer son dû.

La demande de prêt étudiant est possible auprès de La Banque postale, la Banque populaire, la Caisse d’épargne, le CIC, le Crédit agricole, le Crédit mutuel, la Société générale, et la BFCOI (à La Réunion et Mayotte). Le remboursement de ce prêt peut se faire de manière différée, c’est-à-dire, une fois les études universitaires terminées. 

Le prêt peut être remboursé en deux ans minimum et en dix ans maximum. Par ailleurs, l’étudiant qui contracte ce prêt doit régler les intérêts du prêt, mais est exempté de franchise. Les intérêts sont quant à eux librement fixés par les banques, il est donc important de bien comparer les offres entre les établissements. Le prêt étudiant garanti par l’État est mis en œuvre de mai à août. Bien qu’ouvert à tous, le nombre de prêts accordés par an est limité, en fonction du budget alloué. Il est donc nécessaire de faire la demande de prêt le plus tôt possible pour avoir une chance de l’obtenir, car une fois le budget alloué épuisé, les banques ferment les demandes de prêt. En 2022, la dotation accordée aux prêts étudiants garantis par l’État s’élève à 20 millions d’euros, profitant à plus de 50.000 étudiants.

Le prêt étudiant à taux zéro

Fonctionnant sur le même principe qu’un prêt à taux zéro classique (PTZ), le prêt étudiant à taux zéro est un crédit à la consommation permettant à l’étudiant d’emprunter une certaine somme d’argent et de la rembourser sans intérêts supplémentaires. Réservé aux étudiants de 18 à 28 ans, ce crédit, généralement situé entre 1.000 et 1.500 € selon les établissements financiers, va servir à l’achat de matériel informatique, au paiement d’une caution logement, au financement du permis de conduire… Son remboursement ne peut pas être différé, contrairement à un prêt classique, et nécessite la caution d’un garant. Si vous ne payez pas d’intérêts sur votre emprunt, vous aurez en revanche à payer des frais de dossier, qui peuvent varier d’une banque à une autre.

Assez peu avantageux pour les établissements prêteurs, le prêt étudiant à taux zéro est de moins en moins proposé. Renseignez-vous donc bien auprès de différents établissements bancaires pour comparer les offres.

Les aides régionales et départementales

De nombreuses régions ainsi que des départements proposent des prêts ou des aides financières à destination des  étudiants. Ces aides sont attribuées sur dossier et sur conditions de ressources notamment. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre conseil départemental et du conseil régional pour connaître les aides auxquelles vous pouvez peut-être prétendre. Les départements des Landes et du Finistère, par exemple, proposent un prêt d’honneur aux étudiants à taux zéro.