Sciences

Konrad Lorenz

7 novembre 1903 - 27 février 1989

Chercheur en zoologie

Classé sous :Sciences , animaux , éthologie

Biographie

Konrad Lorenz est sans aucun doute l'un des scientifiques et chercheurs les plus importants du 20e siècle. Il est connu comme le « père de l'éthologie », qui est précisément le nom donné à la discipline qui étudie le comportement des animaux. Ses recherches ont considérablement enrichi ce que nous savions des lois de l'adaptation et de la survie.

Jeunesse de Konrad Lorenz

Ce remarquable scientifique est né à Vienne en 1903. Dès son plus jeune âge, il a manifesté un amour particulier pour les animaux. Il avait de nombreux animaux de compagnie et consacrait une grande partie de son temps à s'en occuper avec affection. Fait intéressant, il ressentait une grande attirance pour les oies sauvages, et de cette fascination sont nées ses premières découvertes. Pour cette raison, il a toujours voulu étudier la zoologie, mais son père s'attendait à ce qu'il soit médecin et Konrad ne voulait pas aller contre ces attentes paternelles.

Ainsi, Konrad Lorenz a fini par étudier la médecine à l'université de Columbia à New York. Cependant, une fois diplômé, il a poursuivi ses recherches, cette fois-ci en zoologie. Cela l'a conduit à effectuer des études doctorales dans cette discipline à l'université de Vienne.

Konrad Lorenz et l’éthologie

Konrad Lorenz était un grand observateur. Il passait une grande partie de son temps à observer les oies sauvages et autres oiseaux. En 1936, il rencontre Niko Tinbergen, un biologiste et ornithologue. Tous deux partageaient la même fascination pour les animaux et ont commencé à travailler ensemble. Tous deux ont jeté les bases de ce qui deviendra plus tard l'éthologie, une science qui étudie le comportement des animaux.

L'éthologie est une science purement biologique, mais elle est étroitement liée à la psychologie, car elle étudie également les fondements du comportement. Ce que l'on trouve chez les animaux est mis en contraste avec le comportement humain et vice versa.

L'un des aspects les plus pertinents des études de Konrad Lorenz est qu'il a conçu, avec l'aide de son professeur, Oskar Heinroth, le concept de « modèles fixes de comportement ». Comme son nom l'indique, il s'agit d'une série de modèles de comportement invariables, que l'on retrouve chez la plupart des espèces animales.

Il a découvert que certaines réponses sont instinctives, marquées par une programmation génétique. Face à certains stimuli, ces comportements sont déclenchés. C'est le cas des rituels d'accouplement des oiseaux.

L’imprinting : un concept intéressant

Un autre des concepts les plus importants développés par Konrad Lorenz est celui de l'empreinte, « imprinting » en anglais. Il a remarqué que les poussins sortaient de l'œuf et suivaient le premier objet en mouvement qu'ils voyaient. Peu importe que cet objet soit leur mère ou non. Ils agissaient simplement de manière automatique, poursuivant tout ce qui bougeait devant eux. Ce comportement s'appelle l'imprégnation.

Konrad Lorenz a également observé que cette imprégnation ne se limitait pas aux premières minutes de la vie, mais qu'elle se maintient tout au long du temps. Ce phénomène conduit ces animaux à essayer de s'accoupler avec des humains lorsqu'ils ont atteint la maturité. Ils ont même rejeté les membres de leur propre espèce, donnant la priorité aux humains. Cela ne se produit pas chez toutes les espèces animales, mais seulement chez certaines d'entre elles.

Un grand héritage

Les études de Konrad Lorenz ont eu un grand impact sur la psychologie. L'un des plus importants est qu'il a montré que l'instinct joue un rôle très important chez tous les animaux, y compris les humains. 

Enfin, les recherches de Konrad Lorenz ont fourni des éléments précieux pour comprendre les lois d'adaptation et de survie dans le monde animal, qui peuvent être extrapolées aux êtres humains. Il a obtenu le prix Nobel de médecine en 1973 et est à l'origine de la création d'une nouvelle discipline : l'éthologie.