Sciences

Leonhard Euler

15 avril 1707 - 18 septembre 1783

Mathématicien et scientifique

Classé sous :Mathématiques , Sciences , Euler

Biographie

Leonhard Euler était un important mathématicien et scientifique suisse, considéré comme l'un des plus grands spécialistes des mathématiques de son temps. Sa contribution majeure est « l'introduction à l'analyse des infinis », un ouvrage qui constitue l'un des fondements des mathématiques modernes.

Études de Leonhard Euler

Leonhard Euler est né à Bâle, en Suisse, le 15 avril 1707. Fils de Paul Euler, pasteur protestant, et de Margaret Brucker, il déménage avec sa famille à l'âge d'un an dans la ville de Riehen, où il passe une grande partie de son enfance.

Euler a été éduqué par son père qui lui a enseigné les premiers concepts des mathématiques. À l'âge de sept ans, il commence à étudier avec un tuteur privé et à lire divers textes. En 1720, à l'âge de 13 ans, Leonhard Euler retourne à Bâle pour étudier et se préparer à la théologie à l'université locale. 

Suivant les souhaits de sa famille, Leonhard Euler s'inscrit à la faculté de théologie. Bien que très religieux, il n'était pas enthousiasmé par l'étude de la théologie et se consacrait à l'étude des mathématiques pendant son temps libre.

Carrière universitaire

Avec les encouragements du mathématicien Johann Bernoulli, qui découvre son talent pour les mathématiques, Euler entre dans le cours de mathématiques avancé en 1726.

Grâce à ses relations amicales avec les frères de Johann, Nikolaus et Daniel, Euler est invité par l'impératrice Catherine à devenir membre de l'Académie des sciences de Saint-Pétersbourg en 1727.

En 1730, Leonhard Euler devient professeur de physique à l'Académie, et en 1733, il remplace Daniel Bernoulli comme professeur de mathématiques.

En 1734, il a épousé la Suissesse Katharina Gsell et ensemble ils ont eu 13 enfants, mais seuls cinq ont survécu. À cette époque, Euler publie plusieurs textes, dont le livre « Mécanique », dans lequel il présente de manière extensive la dynamique newtonienne sous forme d'analyse mathématique.

Enseignement

En 1741, le roi Frédéric II de Prusse l'invite à enseigner à Berlin. Euler devient alors titulaire de la chaire de mathématiques à l'Académie de Berlin, où il reste pendant 25 ans. En 1744, il est nommé directeur de la section mathématique de l'Académie.

À cette époque, il donne des leçons de physique à la princesse d'Anhalt-Dessau, nièce du roi, leçons qu'il publiera plus tard dans les célèbres Lettres à une princesse d'Allemagne (1772).

Aveugle de l'œil droit à la suite d'une congestion cérébrale en 1735, Euler est ensuite complètement aveuglé par une opération de cataracte à l'œil gauche. Ce malheur ne le décourage pas et il poursuit son travail avec l'aide de son fils aîné.

Les réalisations d’Euler

Leonhard Euler s'est penché sur presque toutes les branches des mathématiques. Parmi ses contributions les plus connues, citons l'introduction de la fonction gamma, l'analogie entre le calcul infinitésimal et le calcul des différences finies.

Il a été le premier mathématicien à travailler avec les fonctions sinus et cosinus. En 1760, il se lance dans l'étude des lignes de courbure et commence à développer une nouvelle branche des mathématiques appelée géométrie différentielle.

L'une de ses plus grandes réalisations a été le développement de la méthode des algorithmes avec laquelle il est parvenu, par exemple, à prédire les phases de la lune, afin d'obtenir des informations pour la préparation de tableaux destinés à aider le système de navigation.

Pendant son séjour à Berlin, Euler a écrit plus de 200 articles sur la physique, les mathématiques et l'astronomie et trois livres sur l'analyse mathématique.

À la mort d'Euler, toujours en pleine activité, sa renommée s'est étendue à toute l'Europe. Euler est considéré comme le maître mathématicien du 18e siècle. Leonhard Euler est mort à Saint-Pétersbourg, en Russie, le 18 septembre 1783.