Sciences

Michel Nostradamus

14 décembre 1503 - 2 juillet 1566

astrologue, voyant et médecin

Classé sous :Astronomie , médecine , Physique

Biographie

Michel Nostradamus était un astrologue, voyant et médecin français. Durant sa vie, il a fait de grandes prophéties, et certaines d'entre elles se sont réalisées. Avec les controverses sur la fin du monde en 2012, les études et les lectures sur Nostradamus ont pris de l'ampleur.

Michel Nostradamus : jeunesse et études

Michel de Nostredame, connu sous le nom de Nostradamus, est né à Saint Rémy-de-Provence, en France, le 14 décembre 1503. Il étudie la philosophie à Avignon et la médecine à l'université de Montpellier, dont il sort diplômé en 1529.

Son père, James de Nostradamus, était un marchand de grains dont la famille s'était convertie du judaïsme au christianisme à la suite des persécutions liées à l'avènement de Louis XII. Sa mère, Reynière de Saint-Rémy, a eu plusieurs enfants, l'aîné étant Michel de Nostradamus, qui avait des connaissances en langues classiques, en astrologie et en occultisme grâce aux enseignements de ses grands-pères.

Nostradamus a fait fortune en tant que médecin, exerçant sa profession avec courage, notamment lors des épidémies de son siècle, pendant lesquelles il a sauvé de nombreuses vies. Installé à Agen, Michel Nostradamus décide de quitter la ville après avoir perdu sa femme et ses deux enfants. Après une période obscure, ce n'est qu'en 1544 que nous avons des nouvelles de lui, alors remarié et exerçant la médecine à Salon-de-Provence.

Comment Nostradamus a réalisé ses prophéties

Vers 1547, Michel Nostradamus commence à faire des prédictions, grâce à des études astrologiques et à l'inspiration divine. Ses visions apparaissent principalement la nuit, lorsqu'il fixe le feu ou l'eau.

Il fait une grande partie de ses prédictions en quatrains rimés. Les vers permettent les interprétations les plus variées, car ils rassemblent plusieurs langues, énigmes, anagrammes et épigrammes.

Des siècles de Nostradamus

En 1555, Michel Nostradamus publie un livre de prédictions intitulé « Les Prophéties », contenant un millier de prédictions. Réimprimé trois ans plus tard, il est dédié à Henri II.

La reine Catherine de Médicis consulte alors Nostradamus, qui lui prédit la mort du roi Henri II. Voici comment il annonce la mort du roi : « Henri II a eu l'œil crevé dans un tournoi lorsque la lance d'un jeune capitaine a pénétré la visière de son casque d'or ». Lorsque la mort tragique du roi survient, la renommée du voyant se répand dans toute l'Europe, et beaucoup lui attribuent le don prophétique. 

De nombreuses prédictions de Nostradamus concernaient ce qui allait se passer dans l'humanité dans les années à venir, en langage métaphorique, et donc sujet à diverses interprétations par les spécialistes. 

De nombreuses prophéties de Nostradamus se sont confirmées avec le temps, comme celles qui annonçaient la Révolution française, les guerres mondiales, la montée en puissance d'Hitler, la bombe atomique, entre autres. Célèbres, les œuvres de Nostradamus étaient de plus en plus demandées par les nobles et les rois.

Astrologue

En plus de prédire admirablement l'avenir, il existe des preuves que Michel Nostradamus connaissait la loi de la gravité avant Newton et les lois de Kepler avant Kepler. Il semble connaître l'existence des planètes Uranus et Neptune, qu'il appelle par les noms qu'elles recevront lorsqu'elles seront découvertes en 1781 et 1846, respectivement.

Décès

En 1566, malade de la goutte et d'une insuffisance cardiaque, il prédit sa propre mort. Lorsque son assistant lui souhaite bonne nuit le 1er juillet 1566, Michel Nostradamus répond : « Vous ne me trouverez pas vivant à l'aube ». Nostradamus a été retrouvé mort dans sa chambre le matin du 2 juillet 1566, dans la ville de Salon-de-Provence, en France.

En 1781, les prédictions de Nostradamus sont condamnées par la Congrégation de l'Index de l'Église catholique.