Le phénomène de feu follet peut s’observer partout dans le monde. © Pixabay

Sciences

Feu follet : d’où proviennent-ils ?

Question/RéponseClassé sous :physique , chimie , Phénomène nocturne
 

Le feu follet est un phénomène lumineux que l'on observe dans les cimetières ou les endroits marécageux, pouvant être de couleur bleu, jaune ou vert. Ils sont à l'origine de nombreuses légendes, mais sait-on réellement d'où ils proviennent ?

Le feu follet est une boule de lumière, dont la taille varie de celle d'une flamme de bougie à celle de la tête d'un homme. Elle réalise des mouvements de va-et-vient et émet des scintillements. Lorsque vous vous en approchez, elle se déplace, et si vous reculez, elle vous suit. 

Également « ignis fatuus », on peut les visualiser partout dans le monde, uniquement la nuit, et ils ne présentent aucun danger. Leurs observations se font de plus en plus rares aujourd'hui. On pense que leur déclin est le résultat de l'assèchement et de l'exploitation des marécages au cours des derniers siècles.

Ces feux mouvants génèrent de grandes craintes chez les personnes y assistant. Pourtant, ce phénomène provient bien de la nature. Nous avons cherché pour vous son explication scientifique.

Les origines des feux-follets

Plusieurs explications des feux-follets ont été avancées par différents chercheurs. En 1776, Alessandro Volta a proposé pour la première fois que des phénomènes électriques naturels, comme la foudre, interagissant avec le gaz des marais puissent être la cause de feu follet. Le gaz des marais est un mélange de méthane, de sulfure d'hydrogène et de dioxyde de carbone, produit naturellement dans les zones marécageuses.

Cependant, cette hypothèse a rapidement été rejetée pour diverses raisons, notamment l'improbabilité d'une combustion spontanée, l'absence de chaleur dans certains feux-follets observés, et le comportement étrange des feux qui reculent lorsqu'on s'en approche. 

Le phénomène de feu follet peut s’observer partout dans le monde. © Pixabay

La Science a plutôt retenu que les phénomènes de feu follet sont causés par l'oxydation de la phosphine (PH3), du diphosphate (P2H4) et du méthane (CH4). Ces composés, issus de la décomposition organique, peuvent engendrer des émissions de photons. Les mélanges de phosphine et de diphosphate s'enflamment spontanément au contact de l'oxygène contenu dans l'air. Ainsi, de petites quantités suffisent à embraser le méthane, beaucoup plus abondant, créant les feux follets. 

De plus, la phosphine produit du pentoxyde de phosphore, qui forme de l'acide phosphorique au contact de la vapeur d’eau, ce qui peut expliquer l'humidité « visqueuse » parfois décrite comme accompagnant les feux follets.

Autres explications des feux-follets

En 1993, les professeurs Derr et Persinger ont avancé la théorie que les feux follets pourraient être d'origine géologique. Ils seraient générés de manière piézoélectrique, sous une contrainte tectonique. La piézoélectricité est la propriété que certains matériaux ont de se polariser électriquement sous l'action d'une contrainte mécanique et réciproquement de se déformer lorsqu'on leur applique un champ électrique.

Ainsi, les actions de plaques qui déplacent les failles terrestres réchaufferaient les roches, vaporisant l'eau qu'elles contiennent. Les sols contenant des composés piézoélectriques, comme le quartz, le silicium ou l'arsenic, pourraient alors produire de l'électricité, canalisée à la surface du sol par cette colonne d'eau vaporisée. Une lumière terrestre pourrait alors apparaître.
Enfin, le phénomène de feu follet pourrait être dû à la bioluminescence de divers micro-organismes et insectes vivant dans les forêts. La lueur émise par certaines espèces de champignons, lors de réactions chimiques pour former un pourrissement blanc, pourrait être confondue avec les mystérieux feux follets. 


D'autres organismes, comme les lucioles ou les animaux habitant la forêt, pourraient également créer cette illusion. Par exemple, le plumage blanc des chouettes effraies pourrait réfléchir suffisamment de lumière de la lune pour apparaître comme un feu follet, d'où la possibilité que les feux-follets se déplacent et réagissent à d'autres corps.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !