Sciences

Le cas des occultations progressives

Dossier - La Détection d'étoiles doubles serrées par les occultations lunaires
DossierClassé sous :Astronomie , étoiles doubles , Constellation

-

L'occultation d'une étoile par la Lune est toujours un événement impressionnant, donnant à son observateur un sentiment profond de participation.

  
DossiersLa Détection d'étoiles doubles serrées par les occultations lunaires
 

Nous avons vu que, parmi les occultations non instantanées, une occultation progressive pouvait être due au diamètre angulaire de l'étoileDoit-on pour autant en conclure qu'aucune observation visuelle d'occultation progressive ne concerne les étoiles doubles ? Ce n'est pas le cas. G.M. Appleby, de l'Observatoire de Greenwich, a examiné 361 événements non instantanés parmi les 80.000 occultations réalisées dans le monde, de 1943 à 1977. Il a montré que les occultations progressives peuvent elles aussi indiquer le signe de la duplicité d'une étoile. Il a pu conclure que l'occultation d'une étoile double serrée est vue progressive lorsque la différence de magnitude entre les deux composantes est inférieure à 1 magnitude, et que l'occultation est vue avec un palier pour une différence supérieure à 1.5 magnitude, et ceci indépendamment de la durée de l'occultation.

Cet auteur a aussi conclu que si une occultation progressive dure moins de 0.1 seconde, la cause en est vraisemblablement imputable au diamètre stellaire.

Il résulte de cette recherche que les occultations progressives doivent être incluses dans le catalogue DSFILE, avec une mention spéciale comme « progressive », « graduelle », ou « douteuse ». Des observations ultérieures pourront confirmer ou infirmer cela, mais par cette mention, l'attention des observateurs est alertée.