Planète

L'étrange utilisation des plantes grasses, de l’Aloe vera au peyotl

ActualitéClassé sous :botanique , cactus , désert

Par Jonathan Sare, Futura

-

[EN VIDÉO] L'étrange utilisation des plantes grasses, de l’Aloe vera au peyotl  Les plantes succulentes, aussi appelées plantes grasses, peuvent survivre longtemps sans eau et ne demandent que peu d’entretien. Mais au-delà de leurs capacités hors norme, elles ont aussi des utilisations parfaitement inattendues. Futura-Sciences a interviewé Jean-Marie Solichon, directeur du jardin exotique de Monaco, afin qu’il nous en parle. 

Les plantes succulentes, aussi appelées plantes grasses, peuvent survivre longtemps sans eau et ne demandent que peu d’entretien. Mais au-delà de leurs capacités hors norme, elles ont aussi des utilisations parfaitement inattendues. Futura-Sciences a interviewé Jean-Marie Solichon, directeur du jardin exotique de Monaco, afin qu’il nous en parle.

L’une des plantes succulentes les plus connues est certainement l’Aloe vera. Cette plante originaire d’Afrique s’est répandue sur une bonne partie du globe du fait de ses utilisations médicinales. Elle est connue pour ses vertus cicatrisantes et pourrait traiter les brûlures voire lutter contre le vieillissement cutané.

Le peyotl fait partie des cactus célèbres car il contient de la mescaline, un puissant psychotrope. Après ingestion, cette plante, utilisée depuis très longtemps par les natifs américains, provoque de fortes visions, allant parfois jusqu’à la synesthésie, mais aussi de fortes nausées, voire des vomissements.

© Futura-Sciences

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !