Imaginé il y a plus de 40 ans, le concept du « bus-enjambeur » a enfin abouti. Un premier prototype fonctionnel vient d’être dévoilé en Chine. © New China

Tech

En vidéo : premiers tours de roues pour le bus géant chinois anti embouteillages

ActualitéClassé sous :technologie , Bus électrique , straddling bus

-

Le premier prototype fonctionnel du « bus-enjambeur » chinois vient d'être dévoilé. Perché à plus de deux mètres et large de plus de huit mètres, l'engin est censé transporté 1.400 passagers en circulant au-dessus des voitures.

Il y a quelques mois, Futura-Sciences présentait le straddling bus, un concept de bus électrique géant sur lequel la société chinoise Transit Explore Bus planche depuis plusieurs années. Il existe désormais ! Un prototype fonctionnel vient d'être dévoilé dans la ville côtière de Qinhuangdao, à environ 300 kilomètres de Pékin. On peut le découvrir dans la vidéo ci-dessous, qui montre notamment son vaste espace intérieur.

Cee straddling bus, que l'on peut traduire par « bus chevauchant », est électrique, dont la largeur de 7,8 mètres occupe l'équivalent de deux voies de circulation. L'engin est perché à 2,2 mètres et roule sur des rails intégrés de part et d'autre de la chaussée. Des dimensions suffisantes pour que des voitures circulant sur deux voies parallèles puissent passer sous le bus, comme si elles traversaient un tunnel.

Le fameux straddling bus ou « bus-enjambeur » a finalement vu le jour. Il ne s’agit pour le moment que d’un prototype, mais il permet de se faire une idée très précise du concept et des avantages qu’il entend apporter tant au niveau de sa capacité de transport que par la fluidité du trafic qu’il peut faciliter en laissant les voitures circuler. © CCTV News

Économique, efficace et peu polluant

Grâce à cette configuration si particulière, un tel bus pourrait embarquer jusqu'à 1.400 passagers et rouler à une vitesse maximale de 60 km/h. Une solution moins onéreuse que la création d'une ligne de métro. En effet, selon Song Youzhou, l'ingénieur qui a imaginé ce bus du futur, son coût n'excéderait pas 15 % de celui d'un métro.

Leconcept permettrait par ailleurs de réduire le nombre de bus en circulation dans les grandes agglomérations chinoises qui souffrent d'une importante pollution atmosphérique liée à la circulation routière et l'activité industrielle.

L'essai du straddling bus fut court, seulement 300 mètres parcourus, et n'a pas été réalisé dans des conditions de circulation réelles. Mais qu'à cela ne tienne, on sait que ce véhicule inédit est réalisable, alors qu'il faisait il y a encore peu figure d'arlésienne.

Grâce à ses dimensions hors-normes, le straddling bus peut embarquer jusqu’à 1.400 passagers. © New China

Encore un long travail de développement

En effet, l'idée d'un tel engin est née il y a 45 ans dans l'esprit de deux architectes, Craig Hodgetts et Lester Walker, qui voulaient repenser la ville de New York (États-Unis). Mais rien ne s'est passé jusqu'en 2010, date à laquelle la société Transit Explore Bus, fondée par Song Youzhou, a relancé le projet.

Là encore, le straddling bus a mis du temps à se concrétiser. Il a fallu attendre mai 2016 pour voir apparaître la première maquette à taille réduite présentée lors du salon International High-Tech Expo.

Ce prototype opérationnel va maintenant être testé durant les prochains mois afin d'éprouver sa viabilité. Nous suivrons de près le développement de ce bus géant qui semble enfin sur une bonne voie.