Tech

Le foot gratuit sur Internet sommé de regagner les vestiaires

ActualitéClassé sous :Internet , streaming , football

-

Le site www.live-foot.com, qui proposait à ses visiteurs de suivre gratuitement les matchs de coupe d'Europe sur Internet, s'est vu décerner le 14 Mars dernier un carton rouge par l'UEFA, qui l'a mis en demeure de cesser ses retransmissions. Après avoir longtemps botté en touche, les organismes gérant les droits du foot passent à l'attaque et multiplient les offensives contre les sites de ce genre.

Le foot gratuit sur Internet sommé de regagner les vestiaires
Le foot gratuit sur Internet sommé de regagner les vestiaires (Crédits : UEFA)

L'UEFA passe à l'offensive

« Suite à une mise en demeure de l'UEFA, live-foot.com s'est engagé à arrêter toute communication au public des matchs de l'UEFA Champions Ligue, une telle communication constituant une atteinte aux droits intellectuels de l'UEFA. » Tel est le message que vous pouvez découvrir sur la page d'accueil du site www.live-foot.com.

Depuis début 2005, le site www.live-foot.comoffrait aux internautes la grille de programmes de la coupe d'Europe, et leur proposait également de suivre ces matchs par streaming (lecture de contenu en direct ou en léger différé). Pour ce faire, il relayait par Internet les émissions des télévisions chinoises, en particulier celles des chaînes Goal TV, diffusées à titre gracieux sur Internet via le logiciel PP Live.

Par absence de licence, le site amateur s'est vu remettre un carton rouge par l'UEFA, et a été sommé de cesser les retransmissions de ses matchs : « L'UEFA n'a accordé aucune licence autorisant la diffusion des matches européens sur Internet » explique François Gindrat, conseiller juridique pour l'UEFA, avant de préciser que les quelques exceptions qui existent ne concernent que des sites officiels de l'Association de football.

L'UEFA, un arbitre... européen

« On va donc arrêter le site pour le moment. Le temps qu'un avocat nous dise précisément ce que l'on a le droit de faire et ce qui est interdit. », déclare le webmaster de www.live-foot.com sur sa page d'accueil.

Mais live-foot n'est pas la seule victime d'expulsion. L'UEFA a également sifflé d'autres sites européens de « streaming », notamment coolstreaming.it en Italie et freefootball.org en Angleterre.

Mais, si l'UEFA et les ligues de football passent à l'action, le match s'annonce de longue haleine. En effet, il y a fort à parier que, lorsqu'un site de streaming rejoint les vestiaires, d'autres prennent sa place sur le terrain. Contrairement aux rencontres officiels, ce genre de bras de fer ne dure pas que 90 minutes...