L’intelligence artificielle Shelley, du MIT, est animée par un réseau neuronal récurrent multicouche et un algorithme d’apprentissage en ligne qui évolue au fil des contributions des internautes. © Meghan Murphy, MIT

Tech

Intelligence artificielle : Shelley, une IA qui donne la chair de poule

ActualitéClassé sous :intelligence artificielle , Halloween , technologie

Une équipe du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a créé une intelligence artificielle (IA) baptisée Shelley qui collabore avec les humains via Twitter pour inventer des histoires d'horreur. Les récits sont élaborés par séries de phrases écrites à tour de rôle par la machine et les internautes.

À point nommé pour la fête d'Halloween, une équipe du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a trouvé une façon originale de vanter les mérites de son intelligence artificielle (IA), la première du genre à collaborer avec les humains pour écrire des histoires d'horreur.

Elle a été baptisée Shelley en hommage à Mary Shelley, auteur du roman Frankenstein ou le Prométhée moderne. L'IA Shelley a été entraînée à partir d'une base de 140.000 histoires d'épouvante puisées sur le site communautaire Reddit (sous Reddit : r/nosleep). Elle se sert de ces contenus pour amorcer une histoire et inviter des participants humains à la compléter à tour de rôle. Cela se passe sur le compte Twitter @shelley-ai.

Tout internaute parlant anglais peut participer au récit

La construction du récit repose sur le principe littéraire collaboratif du round robin, où plusieurs personnes élaborent un récit en rédigeant chacune un chapitre. Dans le cas de l'expérience du MIT, la construction se fait à coup de tweets, ces messages courts de 140 caractères. Toutes les heures, Shelley lance une nouvelle histoire suivie du hashtag #yourturn. Tout internaute parlant anglais peut participer au récit en ajoutant son tweet à la suite des autres.

« L'imagination » de l'IA Shelley repose sur un réseau neuronal récurrent multicouche et un algorithme d'apprentissage en ligne qui s'enrichit au fur et à mesure des réponses faites par les contributeurs humains. On peut découvrir une compilation de ces histoires courtes sur le site Internet de Shelley. Les propositions de l'IA apparaissent en gras dans le texte. Le style n'est pas de haute volée, mais Shelley démontre tout de même un certain à-propos dans sa capacité à rebondir sur les orientations du récit.